Rare: un poisson-football des abysses découvert sur une plage

Publié par Redbran le 06/06/2024 à 06:00
Source: Journal of Fish Biology
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Le poissons-football (footballfish) du Pacifique, un poisson des abysses rarement observé, a récemment été découvert mort sur le sable d'une plage de l'Oregon, aux Etats-Unis. Cette apparition suscite de nombreuses interrogations quant aux circonstances de sa mort et son arrivée sur la plage.


Une femelle footballfish du Pacifique a récemment été trouvée morte sur une plage en Oregon.
Crédit: Seaside Aquarium

Le footballfish du Pacifique (Himantolophus sagamius) appartient à l'ordre des Lophiiformes, regroupant plus de 300 espèces de poissons des profondeurs. Ces créatures vivent jusqu'à 1 000 mètres de profondeur et utilisent des appendices bioluminescents pour attirer leurs proies. On les trouve probablement dans tout l'océan Pacifique, bien que leur répartition exacte reste inconnue.

Les promeneurs ont découvert ce poisson à l'apparence étrange près de Cannon Beach. Photographies et publications sur Facebook du Seaside Aquarium ont documenté la trouvaille, mais on ignore si les chercheurs ont récupéré et étudié la dépouille pour comprendre les raisons de son échouement.

Depuis le premier spécimen collecté par hasard en 1975, seulement une trentaine de poissons-football ont été observés. Le Seaside Aquarium a précisé que des spécimens avaient déjà été trouvés en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Russie, à Hawaï, en Équateur, au Chili et en Californie, mais jamais auparavant en Oregon.

Les leurres du poissons-football, segments modifiés de sa nageoire dorsale, abritent des bactéries bioluminescentes. Contrairement à d'autres espèces, ces leurres sont segmentés et dotés de multiples tentacules, permettant peut-être des spectacles lumineux plus complexes pour attirer les proies.


Image Wikimedia

Les poissons-football capturent leurs proies en un éclair grâce à leurs dents pointues et à une bouche aux capacités d'aspiration redoutables. Les femelles, mesurant jusqu'à 60 cm, sont beaucoup plus grandes que les mâles, un dimorphisme sexuel extrême où les mâles deviennent des parasites vivant sur les femelles pour le reste de leur vie.

Cette étrange stratégie de reproduction permet de survivre dans les profondeurs sombres de l'océan, bien que la façon dont les mâles trouvent les femelles dans cette obscurité demeure un mystère.
Page générée en 0.168 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise