Un réchauffement néfaste aux gros poissons

Publié par Isabelle le 15/01/2021 à 13:00
Source: Université McGill

Le réchauffement des eaux océaniques pourrait entraver la capacité des poissons, surtout les gros, à extraire de leur environnement l'oxygène dont ils ont besoin pour générer l'énergie nécessaire aux mouvements, à la croissance et à la reproduction (La Reproduction. Eléments pour une théorie du système d'enseignement est un ouvrage...). Dans un article publié récemment dans la revue Proceedings of the National Academy of Science, une équipe de chercheurs de l'Université McGill (L’Université McGill, située à Montréal au Québec, est une des...), de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) du Montana et de l'Université Radboud décrivent le nouveau modèle mis au point (Graphie) pour évaluer l'effet de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...), de la disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on...) de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...), de la taille du corps et de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) sur les besoins en oxygène des poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18...).

Le modèle s'appuie sur des principes physicochimiques portant sur la consommation et la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de...) d'oxygène à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) des branchies par rapport à la température de l'eau et à la taille des poissons. Les chercheurs ont comparé les prévisions à la consommation réelle d'oxygène par des poissons de différentes tailles, et de plus de 200 espèces, à différentes températures d'eau.

Dans une eau de plus en plus chaude, le besoin en oxygène des poissons dépassera la capacité d'extraction de leurs branchies

"D'après nos données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...), plus la température augmentera, moins les poissons d'un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'espèces seront capables d'extraire toute l'oxygène dont ils ont besoin à l'aide de leurs branchies", explique Juan Rubalcaba, boursier postdoctoral Marie-Curie à l'Université McGill et auteur principal de l'article. "Le réchauffement de l'eau fait diminuer la capacité aérobique, et les gros poissons pourraient être particulièrement touchés. On peut en déduire que le réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou...) risque d'entraver la capacité aérobique des poissons et de nuire à leurs fonctions physiologiques."

"Partout dans le monde (Le mot monde peut désigner :), les changements climatiques entraînent déjà une augmentation de la température de l'eau et bon nombre d'espèces de poissons doivent s'adapter à ce réchauffement rapide, soit en se déplaçant vers des régions plus froides, soit en procédant à des transformations, comme une réduction de la taille au fil des générations, pour éviter les problèmes respiratoires", précise Art Woods, professeur de sciences biologiques à l'Université du Montana et auteur en chef de l'article. "En tenant compte du rôle de l'oxygène et en prédisant les variations du taux métabolique des poissons, ce modèle se distingue des théories actuelles, qui mettent l'accent sur la taille des poissons et la température."

Publication:
L'article "Oxygen limitation may affect the temperature and size dependence of metabolism in aquatic ectotherms", par Juan G. Rubalcaba et coll., a été publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Science.
DOI: 10.1073/pnas.2003292117

L'étude a été financée par une bourse individuelle Marie Skłodowska-Curie attribuée par la Commission européenne.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.770 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique