Un revêtement bionique pour réduire la consommation des bateaux

Publié par Adrien le 17/05/2010 à 00:00
Source: BE Allemagne numéro 482 (12/05/2010) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /63337.htm
Illustration: idw
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Les propriétés d'une plante hydrophobe, appelée Salvinia, pourraient bientôt être exploitées pour réduire la consommation de carburant des bateaux d'environ 10%.

La plante Salvinia, "molesta" de son nom scientifique, est très hydrophobe: lorsqu'elle est immergée dans un liquide puis ressortie, ce dernier glisse le long des feuilles, qui se retrouvent alors instantanément sèches. Plus précisément, elles n'ont jamais été humides, car la plante se recouvre d'une très fine couche d'air quand elle pénètre en milieu liquide. Cette couche lui permet de ne pas entrer en contact avec le liquide, et ce pendant plusieurs semaines. Cet effet pourrait être mis à profit dans la construction de coques de bateaux, afin de réduire les frottements entre le bateau et l'eau.


La surface hydrophobe de la plante Salvinia

Ce comportement est caractérisé de "superhydrophobe" dans les sciences des matériaux, et pourrait trouver des applications dans divers domaines technologiques, tels que les maillots de bain à séchage rapide, les peintures et revêtements imperméables ou justement la réduction de la consommation des bateaux. Grâce à la bionique, qui consiste à s'inspirer de la nature pour développer des solutions technologiques innovantes, il est aujourd'hui déjà possible de reconstruire des surfaces superhydrophobes. Ces répliques de la nature ont cependant jusqu'à ce jour un défaut: la couche d'air est trop instable, si bien qu'elle disparait après quelques heures.

Des chercheurs des universités de Bonn, Karlsruhe et Rostock ont désormais compris comment la plante Salvinia parvient à maintenir sa couche d'air pendant plusieurs semaines. D'une part, la surface des feuilles est recouverte de petits capillaires en forme de fouets de cuisine, hydrophobes, donc qui repoussent l'eau. D'autre part, les pointes de ces fouets sont hydrophiles, et fixent l'eau à intervalles réguliers, si bien que les bulles d'air piégées dans les aspérités ne peuvent s'échapper.

Cette découverte possède un potentiel énorme. D'après les premières estimations, elle devrait permettre de réduire la consommation mondiale de carburant d'un pourcent.
Page générée en 0.228 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise