Les rites funéraires au Paléolithique supérieur dans la Grotte de Cussac en Dordogne

Publié par Isabelle le 23/06/2020 à 14:00
Source: CNRS INEE
La grotte de Cussac, située en Dordogne, révèle des pratiques rituelles et des traditions funéraires vieilles de 30 000 ans

Les pratiques mortuaires gravettiennes offrent une perspective clé de la complexité sociale au Paléolithique supérieur. De telles inférences ont été tirées principalement des enterrements formels relativement abondants pour cette période. Nous présentons ici l'étude bioanthropologique de la Grotte de Cussac, une grotte décorée avec des restes humains gravettiens déposés sur le sol. Ces accumulations osseuses correspondent à plusieurs formes de dépôts, ainsi que le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens En...) et l'élimination d'éléments qui indiquent des comportements mortuaires divers et complexes. La conservation exceptionnelle au cours des millénaires de ces dépôts de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) illustre les étapes d'un paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». Portion de l'espace terrestre saisi horizontalement par un observateur, il implique...) mortuaire qui sont hors de portée dans les lieux de sépulture plus courants du Paléolithique supérieur. Ces résultats viennent de paraître dans PNAS.


Cussac - vue générale départ secteur amont - © N. Aujoulat, CNP, MCC

Découverte le 30 septembre 2000 par Marc Delluc, la grotte de Cussac a été classée dès le 23 novembre au titre des monuments historiques. Les restes humains de chasseurs-cueilleurs préhistoriques découverts dans une grotte ornée du Périgord offrent un nouvel aperçu des rites mortuaires de l'époque, selon une étude récente parue dans les Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA. Il y a environ 30 000 ans, juste avant le Dernier Maximum Glaciaire, la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de détail, La...) Gravettienne était connue pour son riche art pariétal, ses "Vénus" et ses sépultures élaborées. Sacha Kacki et Sébastien Villotte, chercheurs au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), et leurs collègues, décrivent les pratiques mortuaires de la Grotte de Cussac, découverte en 2000 en Dordogne.

Des restrictions interdisant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) contact avec les sols de la grotte ou les restes humains, les auteurs ont utilisé des photographies et des modèles photogrammétriques 3D pour étudier les squelettes à distance. Dans une zone profonde de la grotte, les auteurs ont observé le squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif...) complet d'un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère...) et les os mélangés d'au moins deux individus triés anatomiquement dans d'anciennes bauges d'ours (Les ours (ou ursinés, du latin ŭrsus, de même sens) sont de grands mammifères plantigrades appartenant à la famille des...). Quatre-vingt mètres plus loin, ils ont identifié les os d'au moins trois individus mélangés. Les crânes semblent avoir été prélevés. Contrairement à d'autres sites funéraires gravettiens, les sujets de Cussac n'avaient pas de perles placées avec eux et ont été retrouvés bien plus profondément dans la grotte. L'association avec un art pariétal abondant, représenté par plus de 800 gravures, ainsi que les prélèvements de crânes, sont également très inhabituels pour la période. Selon les auteurs, les pratiques mortuaires à Cussac offrent un nouvel aperçu de la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie, en informatique ou en sciences de...) des interactions entre les vivants et les morts pour cette culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) préhistorique.

Les pratiques funéraires gravettiennes fournissent une perspective clé sur la complexité sociale au cours du Paléolithique supérieur. Ces inférences ont été tirées principalement des sépultures officielles relativement abondantes pour cette période. Nous présentons ici l'étude bioanthropologique de la grotte de Cussac, une grotte décorée avec des restes humains gravettiens déposés sur le sol. Ces accumulations osseuses correspondent à plusieurs formes de dépôt (un corps entier, des parties du corps à la surface, et des os secs dans des nids d'ours), ainsi que le déplacement et l'élimination des éléments qui indiquent des comportements mortuaires divers et complexes.


Cussac - Secteur aval - Locus 2 à vestiges humains - © N. Aujoulat, CNP, MCC

Référence:
Kacki S, Trinkaus E, Schotsmans EMJ, Courtaud P, Dori I, Dutailly B, Guyomarc'h P, Mora P, Sparacello VS, Villotte S. Complex mortuary dynamics in the Upper Paleolithic of the decorated Grotte de Cussac, France. Proc Natl Acad Sci U S A. 2020 Jun 15:202005242. doi: 10.1073/pnas.2005242117. Epub ahead of print. PMID: 32541036.

Contacts:
- Sacha Kacki - De la Préhistoire à l'Actuel: Culture, Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...) et Anthropologie (PACEA - CNRS/Univ Bordeaux/MC)
- Sébastien Villotte - De la Préhistoire à l'Actuel: Culture, Environnement et Anthropologie (PACEA - CNRS/Univ de Bordeaux/Ministère de la culture)
- Anne Cecile Jouvin - Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) - Fédération des Sciences Archéologiques de bordeaux (FSAB - Univ Bordeaux/CNRS/Univ Bordeaux Montaigne/MC)
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.145 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique