Rôle critique d'un gène associé à une maladie rare dans le traitement de la douleur
Publié par Isabelle le 28/04/2015 à 12:00
Source: Université de Montréal

De gauche à droite: Artur Kania, Nora Szabo, Ronan V. da Silva © IRCM
Des chercheurs à l'IRCM dirigés par Artur Kania, professeur à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal, ont découvert le rôle critique d'un gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide...) associé à une maladie rare (Les maladies rares ou maladies orphelines sont des maladies dont la prévalence est faible, entre 1/1000 et 1/200000 selon les définitions nationales. À ce jour, on estime qu'il en existe entre 5 000 et...) dans le traitement de la douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise en cause de son...). Leur percée scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.), publiée dans la revue The Journal of Neuroscience, ouvre la voie à une meilleure compréhension de la douleur chronique.

L'équipe du Dr Kania étudie la façon dont les circuits neuronaux transforment des stimuli nocifs (tels le froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.), la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) et le pincement) en une perception de la douleur. Plus précisément, ils examinent le gène Lmx1b et son implication dans le traitement de la douleur. Des mutations dans ce gène causent également une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) rare humaine nommée le syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques...) "Nail-patella" (NPS), qui est caractérisé par des malformations aux membres et aux reins. Plus important encore, les patients atteints de NPS ont des réponses réduites à la douleur.

"En étudiant les modèles de souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de nombreuses...), nous avons d'abord démontré que ce gène est essentiel à la survie des neurones et au développement de la moelle épinière (La moelle épinière, ou moelle spinale, désigne la partie du système nerveux central prolongeant en dessous la medulla oblongata, ou bulbe rachidien, du tronc cérébral, et contenue dans le...). Nous avons ensuite découvert que de supprimer ce gène seulement dans la moelle épinière permettait aux souris de survivre. Cependant, cela avait aussi comme effet de diminuer leur sensibilité aux stimulations nuisibles de nature mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui...) (écrasement, pincement) et thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant...) (chaud, froid)" a expliqué le Dr Kania, directeur de l'unité de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) en développement des circuits neuronaux à l'IRCM.

"Nous avons aussi découvert que le gène manquant engendre des neurones manquants qui, à leur tour, affectent le bon développement des circuits dans l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) du système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les mouvements musculaires, contrôle le fonctionnement des...). En effet, nous avons observé une interruption de la connexion entre la moelle épinière et certains centres spécifiques du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...), ce qui empêche l'information d'être transmise correctement" a dit Nora Szabo, stagiaire postdoctorale au laboratoire du Dr Kania et première auteure de l'étude.

"Notre équipe a été la première à étudier ce gène expressément dans la moelle épinière. Nos résultats ont ainsi démontré le rôle critique que joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert...) le gène Lmx1b dans le traitement de la douleur mécanique et thermique" a ajouté Ronan V. da Silva, étudiant au doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon les pays et les époques, le doctorat...) au même laboratoire et co-auteur de l'article.

"Compte tenu que l'on en sait actuellement très peu au sujet du traitement de la douleur dans le système nerveux, notre percée permettra de faire avancer nos connaissances sur la sensation de la douleur. Nos travaux fournissent également un savoir inestimable pour l'étude de la douleur chronique et d'autres troubles associés à la douleur" a mentionné le Dr Kania.

À propos de l'étude

Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de recherche à l'IRCM a été subventionné par le Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node) l'extrémité...) québécois de recherche sur la douleur, les Instituts de recherche en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) du Canada, la Fondation canadienne pour l'innovation, la Fondation Neuro Canada et la Fondation W. Garfield Weston, ainsi que par une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation privée ou publique...) de projet collaboratif McGill/Center for Neuroscience Zurich et la bourse postdoctorale Angelo-Pizzagalli de l'IRCM. L'étude a été menée en collaboration avec Susana G. Sotocinal et Jeffrey S. Mogil de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) McGill et Hanns Ulrich Zeilhofer de la University of Zurich.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le sommaire de l'article publié en ligne par The Journal of Neurosciencehttp://www.jneurosci.org/content/35/13/5233.short.
Page générée en 0.586 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique