Des scientifiques dévoilent les effets de la solitude sur le cerveau

Publié par Isabelle le 16/12/2020 à 13:00
Source: Université McGill
Notre façon de réagir à l'isolement social pourrait se refléter dans une "signature" cérébrale.

Cette saison des fêtes sera solitaire pour de nombreuses personnes, car la distance sociale due au COVID-19 se poursuit et il est important de comprendre comment l'isolement affecte notre santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...). Une nouvelle étude révèle que le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...) des personnes souffrant de solitude possède une "signature" lui conférant des caractéristiques particulières, notamment du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension...) de certaines régions et de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...) entre ces régions par les réseaux cérébraux.


Une équipe de chercheurs a étudié des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) d'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui...) par résonance (La résonance est un phénomène selon lequel certains systèmes physiques...) magnétique (IRM), des données génétiques et des résultats d'autoévaluations psychologiques se rapportant à environ 40 000 personnes d'âge moyen et plus âgées qui ont accepté que les renseignements les concernant soient versés dans la biobanque du Royaume-Uni, base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou...) à laquelle les scientifiques en santé du monde (Le mot monde peut désigner :) entier ont librement accès. Les chercheurs ont ensuite comparé les données d'IRM des participants ayant indiqué se sentir souvent seuls à celles des autres participants.

Ils ont ainsi remarqué plusieurs différences entre les deux groupes, principalement dans ce qu'on appelle le "réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...) cérébral par défaut". Ce réseau regroupe des régions qui s'activent lorsque le cerveau est "perdu dans ses pensées": évocation de souvenirs, planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener), visualisation et pensées dirigées vers autrui. Les chercheurs ont découvert que chez les personnes seules, le réseau cérébral par défaut présentait des connexions plus intenses et, fait surprenant, que la substance grise était plus volumineuse dans ce réseau. La solitude était également associée à des différences dans le fornix, faisceau de fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se...) nerveuses assurant la transmission des signaux entre l'hippocampe et le réseau par défaut. Chez les personnes seules, la structure de ce faisceau était mieux préservée.

Le réseau par défaut entre en action lorsque nous nous remémorons le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...), que nous envisageons l'avenir ou que nous imaginons un présent hypothétique. Il est possible que la structure et la fonction de ce réseau soient associées à la solitude parce que les personnes qui se sentent seules sont plus susceptibles d'utiliser leur imagination, de plonger dans leurs souvenirs ou de rêver à l'avenir pour contrer leur isolement social.

"En l'absence d'expériences sociales désirées, les personnes seules pourraient être portées à intérioriser leurs pensées, notamment en se rappelant des événements ou en imaginant des interactions sociales. Nous savons que ces capacités cognitives sont assurées par les régions du réseau cérébral par défaut", explique Nathan Spreng, du Neuro (Institut-Hôpital neurologique de Montréal) de l'Université McGill (L’Université McGill, située à Montréal au Québec, est une des...), et auteur principal de l'étude. "Cette introspection exacerbée, et la représentation mentale d'expériences sociales, feraient naturellement appel aux fonctions du réseau par défaut associées à la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...)."

On considère de plus en plus la solitude comme un risque important pour la santé, et des études révèlent que les troubles cognitifs et la démence (La démence (du latin demens) est une réduction acquise des capacités cognitives...) guettent davantage les personnes âgées qui en souffrent que les autres. Une meilleure compréhension des effets de la solitude sur le cerveau pourrait nous aider à prévenir les maladies neurologiques et à mettre au point de meilleurs traitements.

"Nous commençons à peine à comprendre les répercussions de la solitude sur le cerveau. Notre exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) de ce sujet nous aidera à mesurer pleinement l'importance de combattre la solitude dans notre société", ajoute Danilo Bzdok, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) au Neuro et l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) d'intelligence artificielle (L'intelligence artificielle ou informatique cognitive est la « recherche de moyens...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande...), et auteur en chef de l'étude.

L'étude a été publiée dans la revue Nature Communications le 15 décembre, 2020. Elle a été financée en partie par une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est...) accordée à Nathan Spreng et à Danilo Bzdok par l'Institut national sur le vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant...) des États-Unis.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.735 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique