Tempêtes de poussières sur l'Europe au dernier maximum glaciaire

Publié par Isabelle le 21/02/2021 à 13:00
Source: CNRS INSU
Pendant les périodes les plus froides de la dernière période glaciaire, la fin de l'hiver et le début du printemps sont marqués par d'énormes tempêtes de poussière. Ces paléo-tempêtes, rarement égalées dans notre climat moderne, couvraient l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) occidentale de couches de poussière parmi les plus épaisses jamais trouvées sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). En témoigne une série de nouvelles estimations obtenues dans les loess européens par Denis-Didier Rousseau, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) à l'École normale supérieure - PSL, avec des collègues français et chinois.


Nussloch, Allemagne. Pour obtenir des données précises, l'affleurement a été soigneusement nettoyé et la stratigraphie a été correctement lue avant que les échantillons ne soient prélevés pour datation et analyse plus approfondie. © Pierre Antoine, Laboratoire de Geographie Physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) in Meudon

Dans leur étude, les chercheurs commencent par revisiter le loess de Nussloch, en Allemagne. Il se compose majoritairement de sédiments éoliens, transportés à partir de zones sèches et sans végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui...), principalement de la plaine (Une plaine est une forme particulière de relief, c'est un espace géographique...) alluviale du Rhin (Le Rhin (Rhein en allemand, Rijn en néerlandais, Rhenus en latin, Rein en romanche) est un...). On y trouve également des couches, plus humifères, de paléosol. Chaque couche de la séquence étudiée montre un changement dans les conditions climatiques. Ainsi, à Nussloch, les paléosols caractérisent les périodes glaciaires au climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une...) doux, tandis que les couches éoliennes ont été déposées pendant les périodes froides.

Les paléoclimatologues ont longtemps considéré que les paléosols se développaient au-dessus de la couche sous-jacente, par accumulation. Mais un examen attentif des loess de Nussloch a corrigé cette idée: en Europe, les paléosols se sont développés vers le bas, dans la couche sous-jacente après un arrêt de la sédimentation éolienne (Une éolienne est un dispositif qui utilise la force motrice du vent. Cette force peut être...).

Considérant les paléosols comme intégrés aux couches éoliennes, les chercheurs ont donc réévalué les épaisseurs des dépôts. Ils ont pu alors construire de nouveaux modèles d'âge et recalculer les taux de sédimentation et d'accumulation de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) dans des séquences européennes, selon un gradient longitudinal de la Bretagne jusqu'en Ukraine, et montrer qu'au cours du dernier maximum glaciaire, l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) en Europe était plus poussiéreuse qu'en Chine. Ces nouvelles estimations correspondent à une série de simulations indépendantes de modèles climatiques. Ce résultat a donc le potentiel d'aider à comprendre les périodes de réchauffement et de refroidissement abrupts pendant les périodes glaciaires qui portent les marques des points de basculement (Le basculement, dans le domaine de l'astronautique, est l'inclinaison progressive d'un véhicule...) climatique.


L'histoire en bref © TiPES/HP

En savoir plus:
How dusty was the last glacial maximum over Europe ? - Quaternary Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) Reviews, Volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension...) 254.
Denis-Didier Rousseau, Pierre Antoine, Youbin Sun (Sun Microsystems (NASDAQ : SUNW) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de...)
https://doi.org/10.1016/j.quascirev.2020.106775

La publication est parue alors que Denis-Didier Rousseau travaillait encore au Laboratoire de Météorologie (La météorologie a pour objet l'étude des phénomènes atmosphériques...) Dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il...).

Contact:
Denis-Didier Rousseau - Géosciences Montpellier - denis-didier.rousseau at umontpellier.fr
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.196 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique