Le tiers seulement des grandes rivières de la planète s'écoule encore librement
Publié par Adrien le 10/05/2019 à 08:00
Source: Université McGill
Des 246 plus grandes rivières de la planète, seulement un peu plus du tiers, soit 37 %, s'écoule encore librement, selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nature. Les barrages et les réservoirs réduisent de façon considérable les nombreux bienfaits que procurent les rivières saines aux populations humaines et aux écosystèmes naturels du monde (Le mot monde peut désigner :) entier.

Une équipe internationale de 34 chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) McGill, du Fonds mondial pour la nature et d'autres institutions a examiné la connectivité de 12 millions de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) de cours d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) aux quatre coins du monde, offrant ainsi la toute première évaluation mondiale du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) et de la répartition géographique des dernières grandes rivières à courant libre de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...).

En outre, les chercheurs ont découvert que seulement 21 des 91 fleuves longs de 1 000 kilomètres ou plus qui, à l'origine, s'écoulaient vers l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en...) ont conservé cette connexion directe. Les dernières rivières à courant libre se limitent surtout aux régions éloignées de l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique inclut une...) et des bassins amazonien et congolais.

"Les rivières forment un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) complexe tissant des liens essentiels avec la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...), les nappes d'eau souterraines et l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :)", explique Günther Grill, auteur principal de l'étude et chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent d'importantes...) postdoctoral au Département de géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la Terre et...) de l'Université McGill. "Les rivières à courant libre sont tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) aussi importantes pour les humains que pour l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement...), mais, en raison de la croissance économique, elles se font de plus en plus rares. S'appuyant sur des images satellitaires et sur d'autres données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...), notre étude examine ces rivières de façon plus détaillée que jamais."

À l'échelle mondiale, les barrages et les réservoirs sont les principaux facteurs contribuant à la perte de connectivité des rivières. D'après l'étude, on compterait en tout quelque 60 000 grands barrages déjà construits et plus de 3 700 barrages hydroélectriques prévus ou en cours de construction. Souvent, ces barrages sont conçus et érigés dans le cadre de projets individuels, ce qui complique l'évaluation de leurs véritables répercussions dans l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) d'un bassin ou d'une région.

Des rivières saines favorisent la conservation des stocks de poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le...) d'eau douce contribuant à nourrir des centaines de millions de personnes, transportent les sédiments permettant le maintien des deltas au-dessus du niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.), atténuent les effets des inondations et des sécheresses extrêmes, préviennent la perte de terres et d'infrastructures par érosion, et aident à soutenir une riche biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces,...). Le dérèglement de la connectivité des rivières entraîne souvent la diminution, voire l'élimination de ces services écosystémiques.

Corpus de données mondial et outils librement accessibles

"Cette étude est le fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation du pistil. La paroi de l'ovaire forme...) de plus de dix années de préparation et de collecte de données", souligne Bernhard Lehner, professeur agrégé, dont l'équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) à l'Université McGill, composée notamment de Günther Grill et des étudiantes aux cycles supérieurs Heloisa Ehalt Macedo et Florence (Florence (en italien Firenze) est une ville d'Italie, capitale de la région de Toscane et chef-lieu de province (370 051 habitants, les...) Tan, a procédé aux simulations informatiques requises. "Nous devions tout d'abord créer une carte numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par...) représentant des millions de rivières, de lacs et de réservoirs à l'échelle planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont...), afin de pouvoir étudier les effets des modifications apportées par les humains sur ce réseau complexe de cours d'eau."

"Les résultats de notre étude viennent réaffirmer qu'il est urgent et impératif de mettre en oeuvre des stratégies nationales et internationales concertées visant à maintenir et à restaurer la connectivité des rivières et à assurer leur écoulement libre dans le monde entier, afin de préserver les espèces d'eau douce, les écosystèmes fluviaux et les services qu'ils procurent", soutient M. Grill. "Notre nouvelle méthode de cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de...) des rivières à courant libre sert de fondement au suivi et à la surveillance de l'état des cours d'eau, au moyen d'un corpus de données mondial et d'outils que nous rendons librement accessibles à tous."

L'étude révèle également que les changements climatiques accentuent la menace à la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) des rivières aux quatre coins du monde. La hausse des températures planétaires se répercute déjà sur les régimes d'écoulement, la qualité de l'eau et la biodiversité. En outre, la transition de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent...) vers des économies à faible émission de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) accélère la planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener) et le développement de l'hydroélectricité, ajoutant à l'urgence de mettre au point (Graphie) des systèmes énergétiques permettant de réduire au minimum les conséquences néfastes sur le plan social et environnemental.

"Il ne s'agit pas de mettre fin au développement, précise le Pr Lehner, mais bien de trouver des solutions intelligentes et durables favorisant la coexistence harmonieuse des humains et des rivières à courant libre, comme la priorisation d'autres sources d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) (éolienne et solaire), l'amélioration du fonctionnement des centrales hydroélectriques ou le repérage de meilleurs emplacements de barrages."

En vertu du Programme de développement durable (Le développement durable (traduction de Sustainable development) est une nouvelle conception de l'intérêt public, appliquée à la croissance économique et...) à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique,...) 2030, la communauté internationale s'est engagée à protéger et à restaurer les rivières, obligeant les pays à vérifier l'étendue et l'état des écosystèmes aquatiques. Or, l'étude leur fournit les données et les méthodes nécessaires au maintien et à la restauration de l'ensemble des rivières à courant libre de la planète.

Cette étude a été financée en partie par le Fonds mondial pour la nature (WWF), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et l'Université McGill.

Références

Intitulée Mapping the world's free-flowing rivers, l'étude, par G. Grill, B. Lehner et coll., a été publiée dans la revue Nature le 9 mai 2019 et est accessible à https://doi.org/10.1038/s41586-019-1111-9.

Institutions participantes

Université McGill, WWF-États-Unis, WWF-Pays-Bas, WWF-Royaume-Uni, WWF-Méditerranée, WWF-Inde, Université de Bâle, Centre commun de recherche (JRC), WWF-Chine, WWF-Canada, WWF-Zambie, WWF-Programme du Grand Mékong, The Nature Conservancy, Université du Nevada, WWF-Malaisie, IHE Delft, WWF-Allemagne et HTWG Konstanz, King's College de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2...), Université d'Umeå, Université suédoise des sciences agricoles, Université de Washington, Université Harvard (L’université Harvard (Harvard University), ou plus simplement Harvard, est une université privée américaine située à Cambridge dans le...), Université du Wisconsin à Madison, Conservation International, WWF-Mexique, WWF International, Université Stanford (La Leland Stanford Junior University, plus connue sous le nom d'université Stanford, est l'une des plus prestigieuses universités américaines. Située au cœur de la Silicon Valley, séparée de Palo Alto par...), Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Leibniz d'écologie d'eau douce et de pêche intérieure (IGB), Université libre de Berlin, WWF-Brésil, Université Eberhard Karl de Tübingen.
Page générée en 1.457 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique