Les traumatismes de l'enfance altèrent les fonctions musculaires en vieillissant

Publié par Cédric le 23/04/2024 à 13:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Science Advances
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une étude de l'Université du Michigan a récemment mis en lumière un lien troublant entre les expériences traumatisantes vécues pendant l'enfance et la santé musculaire ultérieure. Cette recherche, publiée dans Science Advances, suggère que ces événements difficiles pourraient laisser une empreinte durable sur notre physiologie, affectant spécifiquement le fonctionnement des muscles au fil du temps.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné les échantillons de tissus musculaires provenant de 879 participants âgés de plus de 70 ans, dans le cadre de l'étude sur les muscles, la mobilité et le vieillissement (SOMMA). Ces participants ont également rempli des questionnaires détaillés portant sur leur passé, notamment sur d'éventuels événements traumatisants survenus durant leur enfance.


Image d'illustration Pixabay

Les résultats ont révélé que près de la moitié des participants ont signalé avoir subi un ou plusieurs événements indésirables pendant leur jeunesse. Plus marquant encore, les personnes ayant rapporté ces traumatismes présentaient une production d'adénosine-triphosphates (ATP) plus faible dans leurs cellules musculaires. L'ATP est essentielle à l'énergie cellulaire, jouant un rôle clé dans la contraction musculaire.

Kate Duchowny, chercheuse principale à l'institut de recherche sociale de l'Université du Michigan, souligne que ces résultats suggèrent que les expériences de la petite enfance pourraient influencer directement les mitochondries des muscles squelettiques. Les mitochondries sont les centrales énergétiques des cellules, et leur fonctionnement altéré pourrait prédisposer à divers problèmes de santé liés au vieillissement.

De même, Anthony Molina, professeur de médecine à l'Université de Californie à San Diego et co-auteur de l'étude, souligne l'importance de ces découvertes pour la compréhension des mécanismes sous-jacents du vieillissement. Ses recherches antérieures ont déjà montré que les mesures de la fonction mitochondriale sont étroitement liées à la santé physique et cognitive des personnes âgées.

Les implications de cette étude vont au-delà de la simple compréhension des processus biologiques. Elles soulignent également l'importance de prendre en compte les traumatismes infantiles dans la promotion du bien-être tout au long de la vie. En identifiant et en comprenant ces liens entre passé et santé future, il devient possible de mieux prévenir et traiter les problèmes de santé associés au vieillissement.

Ainsi, cette recherche apporte un éclairage nouveau sur l'impact profond que peuvent avoir les événements traumatisants précoces sur notre santé à long terme, et souligne l'importance d'une approche holistique de la santé, prenant en compte à la fois les aspects physiologiques et psychologiques.
Page générée en 0.154 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise