Ce trésor de l'Âge du Bronze a été forgé avec du métal extraterrestre

Publié par Adrien le 07/02/2024 à 13:00
Source: Trabajos de Prehistoria
1
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Le trésor de Villena, un ensemble impressionnant datant de l'Âge du Bronze et découvert en Espagne il y a plus de 60 ans, vient de révéler que certaines de ses pièces contiennent du fer d'origine extraterrestre, provenant d'une météorite tombée sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) il y a environ un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf...) d'années.


Image turismovillena.com

Ce trésor, mis au jour par des archéologues en 1963 dans une gravière de la province d'Alicante, se compose de 59 objets, incluant des bouteilles (Sur les anciens navires à voiles, on appelait les bouteilles deux petits compartiments, un de...), des coupes et des bijoux fabriqués avec maestria en or, argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du...), ambre (L’ambre est une oléorésine fossile sécrétée par des conifères,...) et fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le...). À l'époque de sa découverte, certains éléments en fer avaient interpellé les chercheurs par leur aspect particulier, évoquant un métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des...) plombé, brillant par endroits et recouvert d'une oxyde (Un oxyde est un composé de l'oxygène avec un élément moins...) ressemblant à du fer.

La recherche, publiée le 30 décembre dans le journal Trabajos de Prehistoria, a analysé deux pièces en fer: un bracelet en forme de C et une sphère (En mathématiques, et plus précisément en géométrie euclidienne, une...) creuse surmontée d'une feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux...) d'or, qui aurait pu décorer le pommeau d'une épée. Datés entre 1400 et 1200 avant J.-C., ces objets illustrent l'importante connexion symbolique et sociale entre l'or et le fer à cette période.

L'étude révèle que le fer utilisé pour ces artefacts provient bien d'une météorite, grâce à des analyses spectrométriques de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) qui ont identifié une alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments...) fer-nickel similaire à celui du fer météoritique.

Ces objets sont les premiers et les plus anciens exemples de fer météoritique trouvés dans la péninsule Ibérique, offrant un nouvel éclairage sur les pratiques métallurgiques de la fin de l'Âge du Bronze. Ils s'ajoutent aux rares artefacts de fer météoritique connus du premier millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.) avant J.-C., tels qu'une pointe de flèche découverte en Suisse et quelques objets en Pologne.

Bien que l'origine de ces objets reste incertaine, leur découverte enrichit notre compréhension de l'histoire de la métallurgie et témoigne des échanges culturels et technologiques de l'époque. Ces pièces sont aujourd'hui conservées au Musée Archéologique de Villena, en Espagne.
Page générée en 0.129 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique