Ambre - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Ambre
Général
No CAS 9000-02-6
No EINECS 232-520-0
Unités du SI & CNTP, sauf indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit...) contraire.
Une araignée et une fourmi emprisonnées dans de l'ambre (L’ambre est une oléorésine fossile sécrétée par des conifères,...)
Pendentifs vraisemblablement en ambre fondu. Le pendentif ( En architecture, un pendentif peut être : Se dit d'une décoration peinte sur des...) ovale (Dans le sens étymologique, un ovale est une forme d'œuf. En mathématiques, et plus...) mesure 52 par 32 mm.

L’ambre est une oléorésine fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement...) sécrétée par des conifères, entre autres utilisée dans l'industrie et pour la fabrication d'objets ornementaux.

Bien que non minéralisé, il est parfois vu et utilisé comme une gemme (Une gemme est une pierre fine, précieuse ou ornementale ou n'importe quelle matière...). Il existe quatre autres « gemmes » organiques : les perles (la nacre), le jais (Le jais (du latin gagâtes, pierre de Gages, en Lycie) est une gemme fossile formée par...), l'ivoire, et le corail (Le corail est un animal de l'embranchement des Cnidaires, vivant généralement en colonies...) (en particulier le rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait...) et le noir). C'est la gemme la plus légère des cinq et aussi la plus tendre (par opposition au diamant (Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la...) qui est le plus dur).

L'ambre se porte en bijou depuis l'Antiquité, tantôt sommairement serti d'un fil de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le...), tantôt savamment travaillé comme pendentif.

Étymologie

Son nom provient de l'arabe anbar (ʿanbar, عنبر, ambre gris de ʿanābir, عنابر , cachalot), mais le mot désignait primitivement l'ambre gris (qui est lui une concrétion intestinale du cachalot utilisée en parfumerie).

Son appellation grecque élektron (ἤλεκτρον) est à l'origine du terme « électricité », suite à la découverte par Thalès de ses propriétés électrostatiques (la triboélectricité). Les Turcs se servaient de ces propriétés pour séparer certaines fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se...) de la paille. Il est tiède au toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal,...), par opposition au verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile...), qui est froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.). Une autre étymologie donnerait pour origine l’électrum (« matière jaune »), alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments...) d'or et d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du...).

Le mot ambre a deux synonymes succin et carabé qui désigne l'ambre utilisée autrefois en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...), ce dernier mot est lui aussi d'origine arabe.

Histoire

Un coffre orné d'ambre.

Entre autres peuples, les Celtes ont beaucoup utilisé l'ambre sous forme de perles, de façon plus marquée à partir du VIe siècle av. J.-C. Cette vogue disparaît à peu près deux siècles plus tard. Des pièces d'art celtique en ambre nous ont été léguées par les Anglo-Saxons.

Parce que l'ambre semble préserver des végétaux et des animaux, il a été associé à la jeunesse éternelle. Ainsi les femmes de la Rome antique en gardaient des morceaux en main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à...), à la cour. De l'ambre a aussi été découvert dans des tombes égyptiennes.

Selon certains Anciens, par exemple Pline l'Ancien, Aristote (Aristote (en grec ancien...) ou Ovide, l’ambre serait le résultat d’une résine végétale s’écoulant de peupliers ou d’aulnes. Selon le poète Ovide, lorsque les Héliades, filles d'Hélios furent métamorphosées en aulnes et en peupliers, elles continuèrent de pleurer la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) de leur frère, Phaéton. Leur mère tenta de les sauver et commença à arracher les écorces qui recouvrait leurs corps, alors elles la supplièrent : « Pitié ma mère, je t’en supplie ! C’est notre corps qui, avec l’arbre est déchiré. Et maintenant adieu ! L’écorce vient étouffer leurs dernières paroles. Il en coule des pleurs, et goutte à goutte se solidifie l’ambre, né des rameaux nouveaux. Le fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans...) transparent le recueille et l’emporte aux femmes latines qui s’en pareront ».

Selon une autre légende qui a perduré longtemps, l'ambre serait dû à une sécrétion glandulaire ou à l'utine des grands mammifères marins comme la baleine (La baleine est un mammifère marin de grande taille classé dans l'ordre des...) ou le cachalot. L'ambre gris est d'ailleurs bien une substance issue des sécrétions biliaires des cachalots.

Les Slaves ont associé l'ambre aux larmes pétrifiées des dieux. Il servait de talisman de protection, en particulier contre les enlèvements d'enfants. Il symbolisait aussi le lien éternel du mariage.

Les Grecs anciens, comme les Chinois par ailleurs, ont découvert qu’en frottant l’ambre jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même...) (qu'ils appelaient élektron), celui-ci attirait d’autres objets et produisait parfois des étincelles ; c'est l'origine de notre mot « électricité ». (Sous cette forme elle est dite « statique »).

Page générée en 0.179 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique