La vie dans une zone sans vie

Publié par Michel le 28/10/2009 à 00:00
Source: Science, AAAS & EurekAlert
Les zones sans vie de l'océan hébergent un microbe doté d'un métabolisme spécialisé pour lui permettre de proliférer dans ces eaux pauvres en oxygène selon une nouvelle étude effectuée par David Walsh, de l'Université de Colombie Britannique à Vancouver au Canada, et ses collègues.

Les zones marines sans vie (La vie est le nom donné :) telles que des eaux dans le Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) du Mexique s'étendent avec le réchauffement global et le rejet accru d'eaux riches en azote (L'azote est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole N et de numéro atomique 7. Dans le langage courant, l'azote désigne le gaz...) par l'agriculture et les égouts. Cela a un impact significatif sur les pêches et la formation de puits de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) marins mais la population microbienne qui joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à mastiquer.) un rôle dans sa composition est très peu connue. Les échantillons génétiques prélevés par les chercheurs dans une telle zone en Colombie Britannique ont permis de découvrir un microbe (Les micro-organismes ou microbes sont des organismes vivants microscopiques (invisible à l'œil nu) et qui ne peuvent donc être observés qu'à l'aide d'un microscope.) abondant semblable à une bactérie qui tire son énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) des réactions chimiques se produisant dans les branchies des moules et des palourdes du fond.

Le microbe de la zone sans vie contient, entre autres spécialisations, des gènes utiles pour fixer le carbone et détoxiquer le soufre (Le soufre est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole S et de numéro atomique 16.).
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.663 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique