Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Mercredi 24/03/2010 à 00:00
La performance de recherche alimentaire, un paramètre clé du vieillissement ?
Le grand albatros mâle, qui peut vivre plus de 50 ans, modifie son comportement de recherche alimentaire avec l'âge. Des chercheurs du CNRS, en collaboration avec l'Université de Bourgogne, ont pour la première fois mis en évidence ces changements en étudiant le vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses...) de cet oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tétrapode appartenant à l'embranchement des vertébrés. S'il existe près de 10 000 espèces d'oiseaux, très...) en conditions naturelles. Les scientifiques ont ainsi découvert que les mâles âgés vont pêcher dans d'autres eaux que les mâles plus jeunes, et se montrent moins actifs à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). Toutefois, aucun marqueur classique du vieillissement humain n'est altéré chez les « vieux » albatros, soulignant l'importance de prendre en compte la performance de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) alimentaire dans les études sur le vieillissement. Leurs travaux, menés avec le soutien notamment de l'IPEV (1) et de la Fondation Albert II de Monaco, sont publiés en ligne cette semaine sur le site de la revue PNAS.


Le doyen des albatros de Crozet, surnommé « Charles », bagué il y a 50 ans, couve son œuf sur l’île de la Possession
(Terres australes et antarctiques françaises, été austral (Le mot austral (du latin australis) est un adjectif qualifiant ce qui se situe dans l'hémisphère sud.) 2008).

Le vieillissement des animaux, dont les causes sont de mieux en mieux connues en laboratoire, est très rarement étudié en milieu naturel. Des chercheurs de l'équipe « prédateurs marins » du Centre CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) d'études biologiques de Chizé, en collaboration avec l'unité «Biogéosciences-Dijon» (CNRS / Université de Bourgogne), se sont intéressés aux grands albatros qui se distinguent des autres oiseaux par leur extraordinaire longévité (2) (plus de 50 ans). De par cette durée de vie (La vie est le nom donné :) proche de celle de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...), ils constituent des modèles uniques pour l'étude du vieillissement en milieu naturel. Ce sont de grands voyageurs: ils parcourent durant leur vie des millions de kilomètres dans l'océan Austral, ne revenant à terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...) que pour se reproduire, une fois tous les deux ans. Leur performance reproductive décline à partir de trente ans, mais les causes de ce déclin restaient jusqu'à présent inconnues.

Les scientifiques ont initié la première étude pluridisciplinaire portant sur le vieillissement de ces oiseaux marins en conditions naturelles. Pour cela, ils ont observé une centaine d'albatros âgés de 6 à 49 ans se reproduisant sur l'île de la Possession dans l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.) de Crozet (Terres australes et antarctiques françaises). Grâce à des appareils miniaturisés (balises Argos et enregistreurs d'activité), ils ont pu analyser les voyages en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) des oiseaux pendant la période d'incubation (L'incubation est la période pendant laquelle les ovules sont couvés, de manière à les maintenir au chaud et à permettre le...) de l'œuf.

Les chercheurs ont ainsi découvert que les albatros mâles les plus âgés se nourrissent dans des zones océaniques quelque peu différentes de celles des plus jeunes. Pour des raisons encore mystérieuses, pour se nourrir pendant la période d'incubation, ils effectuent de très longs périples à plus de 3 000 km du nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir leurs œufs et fournir un premier abri à leur progéniture. Les nids sont généralement...) dans les eaux froides de l'Antarctique (L'Antarctique (prononcé [ɑ̃.taʁk.tik] Écouter) est le continent le plus méridional de la Terre. Situé au pôle Sud, il est...). Moins actifs à la surface de l'eau, ils reviennent à terre avec des taux d'hormones de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le...) élevés, ce qui suggère une baisse de la performance de recherche alimentaire (un paramètre très difficilement mesurable hors conditions naturelles). Seuls les mâles semblent modifier leur stratégie de recherche alimentaire avec l'âge. Aucune différence n'est observée entre les femelles âgées de plus de 30 ans et celles plus jeunes.

En parallèle, les chercheurs ont mesuré sept paramètres physiologiques naturellement associés au vieillissement chez l'homme, dont le taux d'hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs spécifiques.) de stress (corticostérone), le taux d'hormone parentale (prolactine), le degré de stress oxydant, la capacité du plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma...) à répondre à une attaque de radicaux libre et le niveau d'immunité humorale. Contre toute attente, aucune variation de ces paramètres n'a été détectée au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères qui englobe...) de cette population chez les albatros les plus avancés en âge (entre 30 et 49 ans). Ces derniers se maintiendraient donc à un niveau physiologique « normal ».

Cette étude est la première à démontrer directement que plusieurs aspects du comportement alimentaire déclinent avec l'âge, en conditions naturelles, sans être la conséquence d'un mauvais état physiologique. Ainsi, la baisse de la performance en termes de recherche alimentaire pourrait être l'un des premiers signes du vieillissement.

Effectués pendant l'Année polaire internationale, ces travaux ont bénéficié des soutiens de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est...) polaire français Paul-Émile Victor, des Terres australes et antarctiques françaises et de la Fondation Albert II de Monaco.


Notes:

(1) Institut polaire français Paul-Emile Victor.

(2) La durée de vie des oiseaux est très variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un...) selon les espèces: elle peut être de trois ou quatre ans pour certains passereaux à plus de 50 ans pour les albatros et les puffins, dépassant 60 ans pour les grandes espèces d'albatros.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS
Illustration: © Patrice Pellet