574,8 km/h: nouveau record de vitesse pour le TGV

Publié par jyb le 04/04/2007 à 00:38
Illustrations: Alstom
574,8 km/h, telle est maintenant la vitesse maximale jamais atteinte par un train sur rail. La rame TGV baptisée V150 a donc parfaitement accompli sa mission hier en pulvérisant son propre record de 1990 (515,3 km/h), l'objectif officiel (150 m/s, 540 km/h), et les objectifs officieux (560, puis 570 km/h). Mieux, la rame V150 a plafonné à moins de 7 km/h du record absolu de vitesse (On distingue :) pour un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de...), détenu depuis 2003 par le Maglev japonais à sustentation magnétique (581 km/h).


La rame du record passe sous un pont à 574 km/h.

Les éléments moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique,...) de la rame V150 ont vu leur puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) largement augmentée par rapport aux modèles de série. Les deux motrices "POS" utilisées pour le record sont 68 % plus puissantes que celles qui équiperont les TGV (Le TGV est une rame automotrice électrique d'origine française apte à circuler à des vitesses...) Est. Le module AGV (le wagon (Dans le jargon ferroviaire, on distingue habituellement deux grands types de véhicules remorqués....) central) est lui 40 % plus puissant que ceux qui équiperont les modèles de série. La puissance totale du V150 est ainsi de 19,6 Mégawatts, contre 9,6 MW (12600 chevaux) pour une rame TGV classique. Pour améliorer la captation du courant, la tension (La tension est une force d'extension.) des caténaires a été portée à 31 kV.

Avant et après le passage de la rame V150, le tronçon de voie a été parcouru par des rames chargées de vérifier l'état de l'infrastructure. Les rames en question ont effectué ces opérations de vérification à une vitesse relativement "lente (La Lente est une rivière de la Toscane.)" de 380 km/h alors même que le parcours comprend quelques virages et même des aiguillages. Les équipes en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) des essais ont ainsi prouvé qu'elles maîtrisaient parfaitement des vitesses bien supérieures aux vitesses commerciales actuellement prévues.


Description de la rame V150

Pour enfoncer le clou, le président d'Alstom a publiquement estimé qu'il serait possible de faire rouler des TGV à des vitesses commerciales comprises entre 350 et 360 km/h d'ici 5 à 6 ans. Ces vitesses sont à comparer à celles des trains à sustentation magnétique, soit environ 400 km/h (435 en vitesse culminante pour le Transrapid (Le Transrapid est un train monorail allemand utilisant la lévitation magnétique. Sur la base...) de Shanghai). Avec ce record, le TGV s'est non seulement positionné par rapport à ses concurrents directs, mais s'est aussi rapproché des trains à sustentation magnétique.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.296 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique