L'analyse des réseaux routiers montre une tendance inquiétante à l'étalement urbain
Publié par Adrien le 15/01/2020 à 08:00
Source: Université McGill
Une nouvelle étude réalisée par l'Université McGill et l'Université de la Californie à Santa Cruz révèle que les rues des villes sont de moins en moins connectées, une tendance mondiale favorisant l'étalement urbain et décourageant l'utilisation des transports en commun.

Publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, l'étude retrace pour la première fois l'histoire mondiale de l'étalement en le mesurant en fonction de la connectivité locale des réseaux routiers. Les recherches étaient fondées sur des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) accessibles au grand public sur OpenStreetMap, le Wikipédia (Wikipédia (prononcé /wi.ki.pe.dja/) est une encyclopédie, multilingue, universelle, librement diffusable, disponible sur le Web et écrite par les internautes grâce à la technologie...) des cartes, et des données obtenues par satellite (Satellite peut faire référence à :).


"Nous voulions emprunter une approche systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des principes divers. Elle ne doit pas...) pour trouver les villes - qui ne sont peut-être pas très connues à l'étranger - où l'étalement empire rapidement", a affirmé Christopher Barrington-Leigh, coauteur de l'étude et professeur agrégé à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) des politiques sociales et de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) de McGill. "Nous souhaitions également trouver les villes qui s'efforcent, souvent discrètement, de croître de manière efficace et interconnectée depuis des décennies."

Fruit de sept années de collaboration, l'étude montre que dans de grandes parties du monde (Le mot monde peut désigner :), la croissance urbaine récente aboutit de plus en plus à des réseaux routiers inadaptables et déconnectés. Par ailleurs, on observe à l'échelle planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont animés...) une hausse des différentes formes de quartiers privés.

M. Barrington-Leigh et son collaborateur Adam Millard-Ball, professeur agrégé au Département d'études environnementales de l'Université de Californie (L'université de Californie est une université américaine, fondée en 1868, dont le siège se trouve à Berkeley (Californie), comprenant dix campus situés dans l'État de Californie. Elle accueille...) à Santa Cruz, ont créé un indice de la déconnectivité rues-réseau pour établir une carte mondiale de la connectivité des rues. Leurs données montrent que le sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de l'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...) compte maintenant certaines des villes les plus étendues de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...), et cet étalement ne fait que s'aggraver. Les réseaux routiers quadrillés favorisent quant à eux une forme urbaine efficace et dense en Bolivie, en Argentine et au Pérou. Pour leur part, l'Allemagne, le Danemark et le Royaume-Uni ont réussi à maintenir un niveau moyen de connectivité des rues grâce aux voies piétonnières et cyclables, offrant ainsi une meilleure connectivité aux moyens de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) non motorisés.


Parallèlement à la publication de l'étude, les auteurs ont lancé une carte interactive en ligne, où les utilisateurs peuvent explorer la connectivité des rues partout dans le monde.

Des études antérieures ont montré que l'accessibilité accrue offerte par les réseaux routiers quadrillés facilite le recours à la marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif...), au vélo et aux transports en commun, tandis que les culs-de-sac ont tendance à encourager l'utilisation de véhicules motorisés personnels. Ainsi, selon M. Barrington-Leigh, les urbanistes doivent tenir compte de la connectivité à l'échelle locale lorsqu'ils conçoivent et planifient de nouvelles rues afin de rehausser la durabilité des villes.


"Les rues et les routes sont essentiellement la pierre angulaire permanente qui façonne les autres dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...) de la forme urbaine et l'utilisation des terrains, soutient-il. Les responsables des politiques devraient s'inspirer de villes comme Tokyo et Buenos Aires (Buenos Aires est la capitale fédérale de l'Argentine, dont elle est la plus grande ville et le port le plus important. Avec ses 12 millions d'habitants, c'est même l'une des villes les plus peuplées d'Amérique du...) pour limiter l'étalement urbain (L'étalement urbain est une expression désignant le phénomène de développement des surfaces urbanisées en périphérie des grandes villes. Cet étalement, qui est lié...). Notre trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) actuelle fait en sorte que les choix qui restreignent la connectivité pourraient être un obstacle à la résilience et faire en sorte que l'utilisation de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), les émissions de CO2 et les effets sur la santé ainsi d'autres aspects de nos modes de vie (La vie est le nom donné :) perdurent pendant un siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération...), voire au-delà."

La méthodologie utilisée pour construire l'index et la carte est décrite dans une étude récemment publiée dans PLOS.

À propos de l'étude

“Global trends towards urban street-network sprawl”, par Christopher Barrington-Leigh et Adam Millard-Ball a été publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Cette étude a reçu une aide financière du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et du programme de bourses Hellman, ainsi qu'une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) pour le corps professoral de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) de Californie à Santa Cruz.

L'Université McGill

Fondée en 1821, à Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de...), au Québec, l'Université McGill est l'un des principaux établissements d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de...) supérieur du Canada. Elle compte deux campus (Un campus (du mot latin désignant un champ) désigne l'espace rassemblant les bâtiments et l'infrastructure d'une université ou d'une école située hors d'une ville. Ce terme...), 11 facultés, 13 écoles professionnelles, 300 programmes d'études et au‑delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 200 aux cycles supérieurs. L'Université accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le...), ses 12 800 étudiants internationaux représentant 31 % de sa population étudiante. Au‑delà de la moitié des étudiants de l'Université McGill ont une langue maternelle autre que l'anglais, et environ 19 % sont francophones.
Page générée en 0.417 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique