Les AVC rendent fous !

Publié par Adrien le 02/01/2016 à 00:00
Source: Dominique Nancy - Université de Montréal

La première cause d'AVC est l'hypertension artérielle, qui favorise l'obstruction de petits vaisseaux du cerveau et le rend de moins en moins performant. Et l'accumulation de ces lésions augmente les risques de troubles cognitifs et de démence. Photo: Thinkstock.
Lorsqu'ils ne provoquent pas la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...), les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont la deuxième cause de démence dans le monde (Le mot monde peut désigner :) occidental. Un chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d'autant plus préoccupant qu'ils surviennent même chez les moins de 55 ans...

"Nous vivons dans une société qui meurt de ses artères. La première cause d'AVC est l'hypertension artérielle (L' hypertension artérielle, ou HTA, est définie par une pression artérielle trop élevée.), qui favorise l'obstruction de petits vaisseaux du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses...) et le rend de moins en moins performant", affirme Christian Stapf, neurologue à l'Hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités...) Notre-Dame du CHUM. En fait, l'accumulation de ces lésions entraîne un vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme...) prématuré du cerveau et augmente les risques de troubles cognitifs et de démence. "Ça rend bête dans la tête", résume le neurologue.

Après 12 ans à l'Hôpital Lariboisière (L’hôpital Lariboisière est un hôpital parisien situé 2, rue Ambroise Paré dans le 10e arrondissement. Il a été construit au XIXe siècle selon les théories hygiénistes et sur une...) à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...), où il a dirigé l'Unité vasculaire aigüe, ce médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses patients. Son métier est intimement lié...) de renommée internationale a récemment été recruté par l'Université de Montréal (L’Université de Montréal est l'un des quatre établissements d'enseignement supérieur de Montréal au Québec. Elle est l'une des dix grandes...) à titre de professeur au Département de neurosciences (Les neurosciences correspondent à l'ensemble de toutes les disciplines biologiques et médicales qui étudient tous les aspects, tant...) et de chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant...) au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) du CHUM (CRCHUM).

Le Dr Stapf apporte au Québec une expertise en neurologie (La neurologie est la discipline médicale clinique qui étudie l'ensemble des maladies du système nerveux, et en particulier du cerveau. Cette spécialité...) vasculaire et en épidémiologie des malformations vasculaires et des hémorragies cérébrales qui permettra de mettre sur pied un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) de recherche unique au Canada. "On veut réunir l'expertise de tous les spécialistes du domaine des neurosciences autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) des maladies pouvant provoquer des AVC et voir les interventions les plus appropriées pour les patients, explique-t-il. Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de...) compte des neurologues, neuroradiologues et neurochirurgiens extraordinaires. Il faut juste les rassembler. Puisque nous nous posons souvent les mêmes questions, cela ne devrait pas être trop difficile", estime le médecin d'origine allemande, qui s'exprime dans un français impeccable.


Le neurologue Christian Stapf apporte une expertise unique en neurologie vasculaire. Photo: Bruno Girard.
Ne pas traiter est parfois plus sûr

Malgré son côté très jovial, Christian Stapf est un médecin et chercheur très sérieux. Lauréat de plusieurs prix, dont le Robert G. Siekert New Investigator Award in Stroke de l'American Heart Association (L'American Heart Association (AHA) est un organisme américain à but non lucratif qui favorise les soins cardiaques appropriées en vue de réduire les invalidités et les décès...) en 2001, il a effectué des travaux qui ont influencé la prise en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...) de patients dans le monde entier.

Côté recherche, lui et ses collègues ont fait parler d'eux en 2013, quand les résultats d'une étude internationale menée dans 21 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) auprès de quelque 3000 patients ayant subi une hémorragie (Une hémorragie est un saignement, un écoulement du sang en dehors de son circuit naturel constitué par le cœur et les vaisseaux sanguins (veines et artères).) intracérébrale sont parus dans le New England Journal of Medicine. "On a démontré que, lorsqu'on baisse rapidement la pression artérielle (La pression artérielle correspond à la pression du sang dans les artères. On parle aussi de tension artérielle, car cette pression est aussi la force exercée par le sang sur la paroi des artères,...), les patients s'en sortent avec des hématomes plus petits et moins de séquelles", mentionne le Dr Stapf, qui a été le coordonnateur européen et le co-investigateur principal de l'étude nommée "Interact 2".

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) suivante, un autre essai clinique (Un essai clinique est une étude scientifique réalisée en thérapeutique médicale humaine pour évaluer l'innocuité et l'efficacité d'une méthode diagnostique ou d'un traitement....) d'envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).), ARUBA (Aruba est une île de la mer des Caraïbes faisant partie des petites Antilles et située au large des côtes du Venezuela. Aruba forme un État du Royaume des Pays-Bas à part entière depuis que l'île s'est...), a fait couler beaucoup d'encre lorsque ses résultats ont été publiés dans The Lancet. "Les résultats ont provoqué un tremblement (Les tremblements sont des mouvements anormaux involontaires, rythmiques et oscillatoires, de faible amplitude. Ils peuvent être uni ou bilatéraux.) de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et...)", raconte Christian Stapf. L'étude avait pour but de comparer le risque de mort et d'AVC symptomatique chez deux groupes de patients atteints d'une malformation (Une malformation est une altération morphologique congénitale d'un tissu ou d'un organe du corps humain ou de tout être vivant.) artérioveineuse cérébrale non rupturée. Les sujets du premier groupe avaient reçu des soins médicaux accompagnés d'une correction de la malformation. Pour les autres, les spécialistes ont préféré attendre quelques années avant de considérer une intervention chirurgicale. "Après 224 patients, l'étude a été arrêtée par le comité de surveillance. Imaginez, il y avait cinq fois plus d'AVC dans le groupe où l'on avait tenté de corriger la malformation ! On a conclu dans ce cas précis qu'il était plus sûr de vivre avec sa malformation cérébrale que d'essayer d'y remédier."

Six heures maximum !

"Les AVC surviennent toujours brutalement et le facteur temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) est crucial", souligne le médecin dont le travail l'amène souvent au service des urgences (Dans le langage courant, les urgences sont le service d'un hôpital qui s'occupe de recevoir les malades et les blessés qui se présentent d'eux-mêmes, ou...). Pour les artères bouchées, le délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose.  ».) d'intervention est de six heures. Pour chaque heure (L'heure est une unité de mesure  :) écoulée sans traitement, le cerveau perd autant de neurones qu'en 3,6 ans de vieillissement normal, rapporte une étude américaine récente. "C'est dans les premières heures qu'on peut changer le destin des patients", signale le Dr Stapf, dont la tâche est d'évaluer au plus vite l'étendue des dégâts sur le cerveau après un AVC et de choisir le meilleur type de traitement.

À la lueur des résultats de l'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par...) cérébrale, le médecin peut avoir à pratiquer une thrombolyse. "Cette intervention consiste à injecter un médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant des propriétés curatives, préventives...) par voie intraveineuse pour détruire le caillot, décrit-il. Parfois, un collègue neuroradiologue doit intervenir et procéder à une thrombectomie (La thrombectomie est l'ablation d'un caillot dans un vaisseau sanguin, veine ou artère. Elle peut être chirurgicale ou faite par cathétérisme.), soit l'ablation d'un caillot trop gros directement dans le cerveau à l'aide d'une sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois...)." Très efficaces, ces techniques ne sont pas sans risque. À tel point (Graphie) que la décision d'intervenir ou non s'apparente parfois à un casse-tête.

Les victimes d'AVC sont de plus en plus jeunes

Un AVC survient quand un vaisseau sanguin du cerveau est bouché par un caillot ou bien se rompt sous une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) artérielle excessive, explique le neurologue Christian Stapf. "Environ 80 % des AVC sont ischémiques, c'est-à-dire qu'ils sont produits par un bouchon; les 20 % restants sont hémorragiques : ils sont causés par un saignement incontrôlé à l'intérieur du cerveau", précise-t-il. La zone cérébrale irriguée par ce vaisseau se retrouve alors privée d'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.) ou menacée par l'hémorragie, ce qui laisse des séquelles (paralysie, perte de la parole), parfois permanentes, ou entraîne la mort.

Les victimes sont généralement des personnes âgées de 60 ans et plus. Mais des études récentes ont montré que l'âge du premier AVC diminue. Pour expliquer le phénomène, les spécialistes penchent du côté des modes de vie (La vie est le nom donné :) de nos sociétés modernes. "La cigarette, l'hypertension artérielle et la sédentarité sont les principaux facteurs de risque des AVC, confirme le Dr Stapf. Pour vivre vieux et en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), il faut prendre soin de ses artères !"
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.935 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique