Du bioplastique à partir du sucre

Publié par Adrien le 06/10/2007 à 00:00
Source: BE Italie numéro 57 (18/09/2007) - Ambassade de France en Italie / ADIT
Illustration: Techno-Science.net
Une société italienne, la Bio-On, commencera bientôt à produire du "bioplastique" à partir du sucre. C'est elle qui détient à l'heure actuelle l'exclusivité du projet. Les bioplastiques se sont en effet diffusées dans de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...), mais n'ont été obtenus jusqu'à présent qu'à partir de céréales. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de Bio-On, quant à lui, présente de nombreux avantages, à commencer par la diversification des produits de base. Ces dernières années le prix des céréales a fortement augmenté, principalement en raison de l'intérêt croissant pour les biocarburants. La technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales...) par la Bio-On permet de combattre ce phénomène.

Le processus fait intervenir les sous-produits, dérivés de la production de sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion). Il est majoritairement...) à partir de la canne à sucre et de la betterave (La betterave est une plante cultivée pour sa racine charnue utilisée comme légume dans l'alimentation humaine, comme plante fourragère et pour la...). Ces sous-produits sont fermentés grâce à une bactérie qui transforme le mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi appelée mélange. Les...) en acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) lactique, filtrés et polymérisés, les transformant ainsi en bioplastique. Le polymère qui résulte de ce nouveau processus industriel est plus résistant que le bioplastique actuellement disponible sur le marché et présente des avantages au niveau du rendement quantitatif: pour obtenir une tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En zoologie, la tonne cannelée est un mollusque...) de bioplastique, il faut 2 tonnes de céréales. Avec le sucre en revanche, le rendement est de 95%.

La Bio-On a lancé le projet en acquerrant des brevets en Italie et à l'étranger et a investi jusqu'à présent 400.000 euros. Son objectif est de réaliser avant fin 2008 un modèle opératoire pour la production de bioplastique. La société est à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en...) actuelle à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) d'un partenaire industriel pour la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) productive.

Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.679 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique