Un carburant synthétique liquide à partir du gaz
Publié par Adrien le 23/09/2010 à 00:17
Source: BE Russie numéro 34 (20/09/2010) - Ambassade de France en Russie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /64479.htm
Le Centre unifié de R&D (YuRD-Tsentr) a présenté pour la première fois en Russie un carburant synthétique liquide pour les aéronefs et les véhicules, obtenu à partir de gaz. Ses principaux atouts: un fonctionnement plus stable des moteurs, une autonomie de vol plus grande, et une meilleure sûreté écologique résultant de l'absence de soufre (Le soufre est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole S et de numéro atomique 16.), de benzène (Le benzène est un hydrocarbure aromatique monocyclique, de formule C6H6, également noté Ph-H, φ-H ou encore Ar-H. Ce composé organique...) et autres substances nocives.

Le directeur général de YuRD-Tsentr, Sergueï Alimov, a déclaré lors de la présentation de ce produit à Moscou () que les ingénieurs de sa société avaient élaboré une technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) UniGTL sur la base de la technologie GTL (Gas To Liquids). Elle permet de transformer le gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper...) de pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le pétrole fournit la quasi...) associé en divers carburants de qualité élevée pour les avions ainsi que pour les véhicules. Ces carburants sont conformes aux normes mondiales. Des usines fabriquant des produits similaires à partir de la houille (La houille (mot wallon francisé), est une roche carbonée. C'est également une roche combustible fossile solide provenant de la décomposition d'organismes du carbonifère.) ou du gaz existent actuellement en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), au Qatar et en Malaisie, a précisé Sergueï Alimov.

L'industriel a également annoncé que cette technologie de conversion du gaz en carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) est mise en oeuvre en utilisant à 100% des équipements russes. L'investisseur stratégique dans ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) est la société russe Sintop, qui y a consacré 7,5 millions de dollars. Il a ajouté que sa société est actuellement en pourparlers et effectue des travaux préliminaires pour fabriquer du carburant synthétique à petite échelle industrielle, l'objectif étant de pouvoir réaliser des essais sur bancs et des essais pratiques en vol. Lors de l'étape initiale, a-t-il dit, les investissements dans une installation industrielle expérimentale ( En art, il s'agit d'approches de création basées sur une remise en question des dogmes dominants tant sur le plan formel, esthétique, que sur le plan culturel et...) de 300 tonnes s'élèveront à 200 millions de roubles. Les investissements deviendront rentables pour une production annuelle de 500.000 tonnes.

Pour la branche pétrogazière, ce nouveau produit permettra de diversifier les ventes de gaz et des produits de sa transformation, offrira une perspective de transformation directe du gaz en carburants liquides sur les sites de production, sans transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) coûteux. Il permettra également de réduire substantiellement les volumes de gaz associé brûlé dans les torchères, de créer des carburants ayant des paramètres de qualité prédéterminés, en évitant que la qualité du carburant soit dépendante de la composition de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide,...) première.

Cette technologie repose sur le procédé de conversion du gaz associé par vapeur-gaz carbonique, qui diminue de moitié les dépenses de production du gaz de synthèse, sur la réalisation de la synthèse Fisher-Trop, ainsi que sur un complexe bien au point (Graphie) de catalyseurs (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des produits, ni des réactifs et n'apparaît donc pas dans l'équation-bilan de cette...) de processus hydrocatalytiques, qui permet d'élaborer un large assortiment de carburants de haute qualité pour les aéronefs et les véhicules.

Cette technologie, ajoute Sergueï Alimov, donnera une impulsion à la construction d'unités industrielles de production de carburants de moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) synthétiques selon la technologie UniGTL qui, compte tenu de l'épuisement des réserves pétrolières, sont déjà largement utilisés par les grands producteurs occidentaux. Elle apportera également une solution au problème de la neutralisation du gaz associé en Russie, qui se pose avec une acuité particulière aux compagnies pétrolières dans le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les...) des dernières dispositions législatives.
Page générée en 0.308 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique