Le cerveau humain est encore en cours d'évolution
Publié par Michel le 17/09/2005 à 00:00
Source: Scientific American
La taille et la complexité du cerveau humain nous différencient des autres créatures vivantes. Une étude publiée dans la revue Science suggère que l'évolution de notre matière grise est toujours en cours.

Les recherches de Bruce T. Lahn de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et à plus de 3 200 kilomètres au nord-est...) se sont concentrées sur deux gènes appelés microcéphaline et ASPM. Lorsque ces gènes fonctionnent mal, il en résulte une microcéphalie (La microcéphalie est une anomalie de la croissance de la boîte crânienne avec un diamètre de la tête inférieur à la normale,...) primaire, par laquelle la taille du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité...) est sévèrement diminuée. Des études antérieures avaient montré que ces gènes ont subi une évolution accélérée après que les lignées des chimpanzés et des humains aient divergé, laissant entendre qu'ils jouaient un rôle dans la taille impressionnante de notre cerveau.

L'équipe de Lahn a analysé les gènes d'un groupe d'une centaine de personnes ethniquement différentes et provenant du monde (Le mot monde peut désigner :) entier. Ils ont découvert que pour ces deux gènes, des variantes apparaissaient beaucoup plus fréquemment que les probabilités ne le prévoyaient, suggérant en cela que la sélection naturelle était au travail. La variante du gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut également définir un...) microcéphaline est survenue il y a environ 37.000 ans, celle de l'ASPM il y a 5.800 ans selon les chercheurs.

Localiser exactement où ces changements ont surgi et comment ils se sont étendus parmi la population demeure peu clair. "Ce que nous pouvons dire est que nos résultats fournissent la preuve que le cerveau humain, l'organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...) le plus important qui distingue notre espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il existe une multitude...), est en évolution constante", remarque Lahn. "Ces deux gènes de la microcéphalie mettent en évidence la sélection dans l'histoire évolutionnaire de l'espèce humaine et la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations infinitésimales de la variable x,...) actuelle de cette sélection chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme »....)". Lahn pense que si les humains sont toujours présents dans un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un (1 000 001). Il vaut...) d'années, il est probable que leurs cerveaux présentent des différences structurales significatives avec ceux d'aujourd'hui.

Les chercheurs précisent toutefois que les résultats à propos de deux gènes ne révèlent pas l'histoire entière. Beaucoup d'autres gènes non encore identifiés pourraient influencer la taille et le développement du cerveau, selon Lahn, et des recherches à venir pourraient expliquer comment la sélection naturelle les a également affectés.

Page générée en 2.858 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique