Les champignons de fromages s'échangent des gènes pour s'y développer

Publié par Adrien le 28/09/2015 à 00:00
Source: CNRS-INEE
En comparant les génomes de 10 espèces de champignons Penicillium,parmi lesquels les fameux P. roqueforti et P. camemberti, une équipe française dirigée par des chercheurs du CNRS et de l'Université Paris-Sud a montré que ces microorganismes se sont échangé des portions conséquentes de leur génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une espèce codé dans son ADN (à l'exception de certains virus...) au cours des dernières dizaines d'années. Or - les chercheurs l'ont vérifié expérimentalement - certains de ces gènes rendent les champignons capables de mieux se développer dans le fromage, et d'évincer leurs concurrents (dont les champignons responsables des moisissures sur la nourriture). En domestiquant ces champignons pour la fabrication de fromage, l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...) a donc involontairement et indirectement provoqué de nombreux échanges de gènes entre espèces pourtant éloignées génétiquement.


Roquefort et camembert.
© Tatiana Giraud.

Ces travaux devraient intéresser l'industrie agroalimentaire à plus d'un titre. D'une part, l'identification des gènes impliqués permettra aux fromagers de mieux sélectionner les souches de champignons. D'autre part, ces résultats indiquent que, s'ils coexistent dans le fromage avec des champignons domestiqués, les champignons néfastes peuvent assez facilement acquérir les gènes leur permettant de mieux s'y développer.


Cutlure in vitro d'un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation aussi appelée...) de différents champignons utilisés pour la fabrication du fromage (Penicillium camemberti, P. roqueforti) ainsi que P. rubens.
© Jeanne Ropars

Elle rassemble des chercheurs des laboratoires suivants:
- Ecologie, systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des...) et évolution (ESE, CNRS/Université Paris-Sud/AgroParisTech)
- Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) de systématique, évolution, biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des...) (CNRS/MNHN/UPMC/EPHE)
- Laboratoire des interactions plantes micro-organismes (CNRS/Inra)
- Institut de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants (ou...) intégrative de la cellule (CNRS/Université Paris-Sud/CEA)
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.728 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique