Comment le venin de serpent provoque-t-il des hémorragies mortelles ?

Publié par Adrien le 09/06/2024 à 08:00
Source: Scientific Reports
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Pour étudier comment le venin de serpent provoque des hémorragies internes mortelles, des scientifiques ont développé une "puce-vaisseau sanguin". Ce dispositif innovant pourrait aussi contribuer à la création de nouveaux antivenins plus efficaces.


Image d'illustration Pixabay

Cette puce 3D intègre des cellules endothéliales humaines, les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins, ainsi qu'une matrice extracellulaire. La structure imite fidèlement la forme et la composition cellulaire des microvaisseaux humains, permettant d'observer le flux sanguin et les interactions avec le venin.

Les chercheurs ont utilisé cette puce pour étudier les effets de différents venins de serpent sur les vaisseaux sanguins. Leur étude, publiée dans Scientific Reports, a révélé comment certains venins endommagent directement les membranes des cellules endothéliales, tandis que d'autres provoquent la désagrégation de ces cellules, entraînant l'effondrement des vaisseaux.

En exposant cette puce à des venins de cobra indien, vipère tapis d'Afrique de l'Ouest, bongare à bandes multiples et cobra cracheur du Mozambique, l'équipe a utilisé des techniques d'imagerie spécialisées pour observer les dégâts infligés. Les venins des familles de serpents vipéridés et élapidés se sont montrés particulièrement destructeurs.


Cette reconstruction 3D montre un vaisseau sanguin répliqué attaqué par du venin et s'effondrant.
Crédit: Mátyás Bittenbinder

Ce modèle fournit une meilleure compréhension des mécanismes d'attaque des toxines, selon Mátyás Bittenbinder, auteur principal de l'étude. Il pourrait permettre de développer de meilleurs traitements pour les morsures de serpent tout en réduisant le besoin d'expérimentations sur les animaux.

Les morsures de serpents venimeux causent chaque année entre 81 000 et 138 000 décès dans le monde. Le traitement le plus efficace reste l'antivenin, bien que des réactions allergiques puissent survenir. L'innovation de la puce-vaisseau sanguin pourrait faciliter la mise au point de nouveaux antivenins, voire d'un antivenin universel.
Page générée en 0.234 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise