Le cycle de l'azote affecté par l'utilisation des énergies fossiles

Publié par Michel le 10/06/2009 à 00:00
Source: Science, AAAS & EurekAlert
Illustration: Wikipedia
La composition en isotopes de l'azote contenu dans les nitrates déposés au Groenland depuis 300 ans a connu une baisse spectaculaire ces 150 dernières années indiquent des chercheurs. Ce fort déclin coïncide avec la période industrielle, ce qui suggère que les activités humaines en sont la cause.


Le cycle de l'azote

Ce résultat prouve aussi que le cycle biogéochimique de l'azote a été fondamentalement transformé par l'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) d'oxyde (Un oxyde est un composé de l'oxygène avec un élément moins...) d'azote issu de la combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la...) des énergies fossiles et par la fixation de l'azote atmosphérique pour fabriquer de l'engrais (Les engrais sont des substances, le plus souvent des mélanges d'éléments...). Cela suggère aussi que les modèles prédictifs actuels incluant les nitrates atmosphériques doivent être réévalués.

Dans un article de Science, Meredith Hastings, de la Brown University à Providence, et ses collègues décrivent comment ils ont analysé une carotte (La carotte (Daucus carota) est une plante bisannuelle de la famille des apiacées (anciennement...) de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) longue de 100 mètres prélevée à Summit, au Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans...), et pu identifier une nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces...) évolution de la composition isotopique de l'azote qui chute à partir des années 1850 jusqu'à maintenant alors que la concentration en nitrate (Les nitrates (autrefois nommés nitre, souvent synonyme de salpêtre) sont les sels de...) augmente en parallèle.

Le changement le plus rapide s'est produit entre 1950 et 1980, après une accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique,...) des émissions issues des énergies fossiles. Les chercheurs disent que la forte relation entre les estimations des émissions et la composition isotopique de l'azote suggère que cette source est largement responsable de la baisse enregistrée.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.032 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique