Découverte d'une planète extrasolaire autour de trois étoiles !
Publié par Michel le 14/07/2005 à 00:00
Source: flashespace.com
Illustration: Maciej Konacki
Une planète extrasolaire a été découverte autour de non pas une, ni deux, mais bien de trois étoiles. Cette surprenante disposition va mettre mal bien des modèles de formation planétaire et notre compréhension de ces processus. Cette planète, légèrement plus grande que Jupiter a été découverte au moyen du télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter...) Keck I de 10 m.


Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) du système planétaire (Un système planétaire (parfois appelé abusivement système stellaire) est composé de planètes et divers corps célestes inertes (astéroïdes, comètes...)...) HD 188753 (HD 188753 est un système stellaire triple situé à environ 149 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cygne.),
sa planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...) et ses 3 étoiles !

Le système planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie. Généralement les astres représentés sont animés soit manuellement, soit...) HD 188753 évolue dans la constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires,...) du Cygne (Cygnus est un genre d'oiseaux de la famille des Anatidae. C'est le genre des cygnes, de grands oiseaux aquatiques de la famille des anatidés.), à quelque 149 années-lumière de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et...). Il se compose de trois étoiles de tailles et de couleurs différentes. La plus grande est semblable au Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type...). Les trois astres évoluent dans une région aussi vaste que la distance du Soleil à Saturne. L'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...) dans lequel évolue cette planète est tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) simplement spectaculaire, et l'on se demande comment la planète se comporte face aux formidables effets de marées, de gravitation (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) qui doivent s'exercer sur elle.

L'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir...) précise à été rendue possible par l'élaboration d'une nouvelle méthode qui permet de mesurer avec précision les vitesses de tous les membres des systèmes binaires et systèmes multiples. Cette technique a été utilisée pour une recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) de planètes extrasolaires dans de tels systèmes au moyen du télescope Keck I. La planète mise en évidence dans le système de HD 188753 est la première de ce type.

Les scientifiques pensent que les mêmes processus de base mènent à la formation de planètes autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) d'étoiles uniques et de systèmes binaires ou multiples, ces deux possibilités devant se retrouver à égalité dans l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.). Les planètes découvertes autour de systèmes stellaires complexes devraient confirmer nos théories de formation planétaire.

Cette découverte étonne. Le fait même qu'une planète peut exister au sein d'un système triple est énigmatique. Précisons que les étoiles binaires et multiples sont des systèmes très courant dans la Galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir...). Selon les dernières projections, ces systèmes seraient 20% plus nombreux que les étoiles simples.

La plupart des planètes extrasolaires découvertes, l'ont été autour d'étoiles simples car initialement les scientifiques n'imaginaient pas chercher des exoplanètes ailleurs. D'une part les méthodes de détection utilisées par les astronomes donnent des résultats aléatoires, et d'autre part, nos théories de formation de systèmes planétaires ne sont vraiment pas optimistes pour la probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un évènement. En mathématiques, l'étude des probabilités est un sujet de grande importance donnant lieu à de...) de voir une planète évoluer autour de plusieurs étoiles.

Comment une planète peut-elle se former dans un tel système ?

Les scientifiques sont perplexes et ne s'expliquent pas la formation de cette planète. D'après nos connaissances, les 'Jupiter chaude' se forment à l'intérieur d'un disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.) de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas...) et de poussière. Jusqu'à 3 unités astronomiques, il existe suffisamment de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) pour former un noyau protoplanétaire capable de donner naissance à une planète géante (Une étoile géante est une étoile de classe de luminosité II ou III. Dans le diagramme de Hertzsprung-Russell, les géantes forment deux branches au-dessus de la séquence principale. Elles se...) par accrétion (L'accrétion désigne en astrophysique, en géologie et en météorologie l'accroissement par apport de matière.) de gaz et de poussière. Après leur formation, ces planètes sont censées migrer vers une orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) plus rapprochée.

Or, dans le cas HD 188753, les deux compagnons stellaires se rapprocheraient du disque autour de l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) principale à un rayon de seulement 1,3 unité astronomique (L’unité astronomique (symbole ua) correspond approximativement à la longueur du demi-grand axe de l’orbite terrestre. Historiquement, les mesures astronomiques se résumaient à des mesures géométriques, et ne...), de sorte que théoriquement il n'existerait pas d'espace pour qu'une planète de ce type puisse se former.

Page générée en 0.217 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique