Dégradation des relations entre les USA et la Russie dans le spatial
Publié par Adrien le 31/08/2008 à 01:38
Source: flashespace.com
Illustrations: NASA
Les relations internationales entre les Etats-Unis et la Russie se sont passablement dégradées après l'expédition Russe en Géorgie. Cette situation est bien embarrassante pour la NASA qui compte sur les systèmes de transports russes pour la desserte de la Station.


L'ISS telle qu'elle était initialement prévue

C'est avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) la décision des Etats-Unis d'installer en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique,...) de l'Est un système limité de défense antimissile qui a provoqué le courroux des responsables politiques et militaires russes. En l'état, ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) prévoit l'installation d'un un radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un...) perfectionné en bande X (Dans les télécommunications radio, la bande X est une plage de fréquences aux alentours de 8 GHz. Elle est attribuée a l'armée. On la retrouve...) en République tchèque et 10 intercepteurs de missiles sans ogive en Pologne. Les intercepteurs sont destinés à détruire un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) limité de missiles balistiques lancés à partir d'un "État voyou" tel que l'Iran. Ce système de défense antimissile devrait être en place dès 2012.

Entre les 2 grands, les relations sont si mal en point (Graphie) que de nombreux accords internationaux commencent à passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) à la trappe. Pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être considéré comme une durée.) cela ne concerne que les activités militaires et diplomatiques, mais au sein de l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) américaine on prend cette crise très au sérieux. Tout simplement parce qu'à partir de 2010 et jusqu'en 2015, les américains dépendront des russes pour accéder à la Station et qu'il n'existe aucune alternative au Soyouz (Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux spatiaux habités soviétiques , puis russes après l'éclatement de...) pour le transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) d'équipage. Les navettes spatiales seront remisées en 2010 et leur successeur (Ares / Orion) n'est pas attendu avant 2014 / 2015.

Pour ne rien arranger, il y a toujours en vigueur aux Etats-Unis une Loi, votée en 2000, interdisant aux agences fédérales de passer des contrats avec des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) ayant aidé l'Iran et la Corée du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) dans leur programme nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :). La Russie figure parmi ces nations.

Or le Congrès avait bien prévu de voter une exemption à cette loi prochainement, condition sine qua non pour que la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du...) achète des places sur des Soyouz, mais il conditionne aujourd'hui son vote aux respects des engagements internationaux russes vis-à-vis de la Géorgie.

Si cette tension (La tension est une force d'extension.) devait durer, le retrait des navettes, prévu en 2010 pourrait être décalé dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). A suivre donc.

Page générée en 0.479 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique