Deux trous noirs super massifs sur le point de fusionner
Publié par Michel le 21/05/2007 à 00:00
Source: UCSC News Release
Illustration: C. Max, G. Canalizo, W. de Vries
Des astronomes viennent de localiser une fusion galactique, et de déterminer avec précision l'emplacement exact du trou noir super massif de chacune des galaxies. Ces monstres jumeaux tourbillonnent l'un autour de l'autre, et dans plusieurs millions d'années ils fusionneront, en émettant de puissantes ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) gravitationnelles.

Les deux galaxies sont connues sous le nom collectif de NGC 6240, et sont situées à environ 300 millions d'années-lumière de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...). Grâce à la puissante optique adaptative (L'optique adaptative est une technique qui permet de corriger en temps réel les déformations évolutives et non-prédictives d'un front d'onde grâce à un...) du W.M. Keck Observatory à Hawaï (Hawaï ou Hawaii (en hawaïen : Hawai‘i ; en anglais : Hawaii) est un État des États-Unis situé dans l'océan...), NGC 6240 s'est révélée constituée de deux disques en rotation, chacun possédant son trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en...) super massif (Le mot massif peut être employé comme :) propre.


NGC 6240 résulte de la collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) de deux disques galactiques.
Les astronomes ont détecté les amas de jeunes étoiles résultant de la fusion
(petits points bleus), et ont identifié les caractéristiques associés aux deux trous noirs.
La barre verte représente une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une...) d'arc, soit 1 600 années-lumière
à la distance de NGC 6240

Il y a des millions d'années, ces disques étaient deux galaxies bien séparées qui se sont peu à peu rapprochées, et ont commencé à fusionner. Ce processus d'évolution galactique est semblable à celui qui a permis la formation de notre propre Voie Lactée (La Voie lactée (appelée aussi « notre galaxie », ou parfois simplement « la Galaxie », avec une majuscule) est le nom de la galaxie dans laquelle se situent le...), sur des milliards d'années. Les astronomes commencent à comprendre la correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) entre les trous noirs et la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation...) de la galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres...) qui les entoure, la masse de ces trous noirs s'accroissant au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située dans la Municipalité de Skive.) et à mesure du développement des galaxies.

Les trous noirs super massifs de NGC 6240 se dirigent lentement vers leur centre de gravité (Le centre de gravité est le point d'application de la résultante des forces de gravité ou de pesanteur. Il est également le point...) commun. Dans les 10 à 100 millions d'années à venir, ils se développeront en spirales ((voir page de discussion)) l'un dans l'autre et fusionneront dans un trou noir unique. Cette collision sera accompagnée d'intenses émissions d'ondes gravitationnelles.

Page générée en 0.150 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique