Une énigme de la météorologie spatiale résolue ?
Publié par Michel le 28/07/2008 à 00:00
Source: Science, AAAS & EurekAlert
Illustration: NASA
Dans une étude qui résout peut-être un mystère vieux de plusieurs décennies, des chercheurs ont réussi à identifier la cause d'une récente explosion de l'activité géomagnétique qui a provoqué une aurore boréale.


Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) de "sous-orages"
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Des "sous-orages" géomagnétiques se produisent dans la magnétosphère (La magnétosphère est la région entourant un objet céleste dans lequel les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique.), la région de l'espace autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent...) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes....) protégée du vent solaire (Le vent solaire est un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil. Pour les étoiles autres que...) par le champ magnétique terrestre (La Terre possède un champ magnétique produit par les déplacements de son noyau externe – composé essentiellement de fer et de nickel en fusion...). Ce dernier a aussi son propre champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une intensité et d'une direction, définie...) et lorsqu'il s'aligne d'une certaine manière sur celui de la Terre, il transfère son énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) à la magnétosphère. Celle-ci est libérée sous forme de décharges, les sous-orages, mais les chercheurs se demandent depuis longtemps ce qui les déclenchent. Les sous-orages s'avèrent plus localisés que les orages géomagnétiques causés par un regain du vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont lieu sur Neptune et sur Saturne. Il est essentiel à tous les...) solaire.

Un scénario privilégié de leur déclenchement implique une interruption de courant électrique (Un courant électrique est un déplacement d'ensemble de porteurs de charge électrique, généralement des électrons, au sein d'un matériau conducteur. Ces déplacements sont imposés...) relativement proche de la Terre. Un autre fait appel à un événement encore plus éloigné dans la queue magnétique, la région de la magnétosphère qui sort de la partie sous le vent, au cours duquel des lignes du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) magnétique s'écartent et se rejoignent plus loin.

Vassilis Angelopoulos de l'Université de Californie (L'université de Californie est une université américaine, fondée en 1868, dont le siège se trouve à Berkeley (Californie), comprenant dix campus situés dans...) à Los Angeles (Los Angeles est une ville des États-Unis située au sud de la Californie, sur la côte pacifique. Les Américains l'appellent souvent par son diminutif L.A....), et ses collègues dévoilent maintenant les premiers résultats de la mission NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation...) THEMIS où cinq satellites (Satellite peut faire référence à :) se trouvent périodiquement alignés au-dessus d'un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) situé au Canada. Ils ont observé un sous-orage magnétique et une aurore boréale en février 2008. Ils rapportent que la reconnection des lignes de champ dans la queue magnétique a précédé l'intensification de l'aurore boréale ainsi que la coupure de courant proche de la Terre et le développement du sous-orage, la désignant ainsi comme une cause probable de ces événements.

Page générée en 0.228 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique