Nouvelles aurores boréales ce soir: où et quand observer ?

Publié par Adrien le 10/06/2024 à 08:00
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La NOAA américaine (National Oceanic and Atmospheric Administration) a émis une alerte concernant une tempête solaire avec éjection de masse coronale dirigée vers la Terre. Cet évènement devrait générer des aurores boréales visibles dès ce lundi soir en Europe et en Amérique du Nord, conséquence du cycle solaire 25 approchant de son maximum.


La région du Soleil #3697 est particulièrement active en éruptions solaires. Ces éruptions libèrent des particules chargées qui, en interagissant avec le champ magnétique terrestre, produisent les aurores boréales. Bryan Brasher de la NOAA prévoit des observations possibles jusqu'au Canada et dans certains états américains. Il en sera de même pour l'Europe.

Pour optimiser les chances d'observation, il est conseillé de se trouver dans un endroit éloigné des lumières artificielles, de regarder vers le nord entre 22h et 2h du matin, période durant laquelle les aurores sont à leur apogée. Des conditions météorologiques favorables sont essentielles pour une bonne visibilité.

La dernière tempête géomagnétique majeure de mai dernier avait déjà offert une vue spectaculaire des aurores. Alors que le cycle solaire 25 se poursuit, des phénomènes similaires sont attendus jusqu'en juillet 2025, ce qui souligne l'importance de surveiller la météo spatiale.

L'intérêt pour les aurores boréales a explosé récemment, les recherches sur ce phénomène ayant atteint des niveaux records en mai.

Éjection de masse coronale (EMC)

L'éjection de masse coronale (EMC) est un phénomène solaire où le Soleil projette une grande quantité de plasma dans l'espace. Ces éjections proviennent de la couronne solaire, la couche extérieure de l'atmosphère du Soleil. Lorsqu'une EMC se dirige vers la Terre, elle peut interagir avec le champ magnétique terrestre, provoquant des tempêtes géomagnétiques.

Ces tempêtes peuvent avoir des effets variés, notamment perturber les communications satellites, les systèmes GPS et même les réseaux électriques. Elles sont également responsables de la formation des aurores boréales et australes, des phénomènes lumineux spectaculaires observables en général aux latitudes élevées, et exceptionnellement sur des latitudes moyennes.

Les EMC sont souvent associées aux taches solaires, régions plus sombres et plus froides de la surface du Soleil où se concentrent de puissants champs magnétiques. Lorsqu'une tache solaire libère de l'énergie accumulée sous forme d'éruption solaire, cela peut entraîner une éjection de masse coronale. Ces événements sont plus fréquents pendant le maximum solaire, la période de pointe du cycle solaire de 11 ans.
Page générée en 0.027 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise