Enregistrer un terabyte d'information en une seconde avec la chaleur
Publié par Adrien le 27/04/2012 à 12:00
Source: BE Espagne numéro 114 (19/04/2012) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /69794.htm
Une étude internationale publiée dans la revue scientifique Nature Communication à laquelle a participé le Centre Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC), équivalent du CNRS français, a mis à jour une nouvelle technique d'enregistrement de l'information permettant de copier plusieurs terabytes d'information en seulement une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...). Cette étude, issue d'un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité...) du VIIème programme Cadre européen, a été menée par des chercheurs de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) de York (Royaume-Uni) en collaboration avec, outre le CSIC, l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Paul Scherrer en Suisse, l'université Nihon du Japon, l'Institut de magnétisme (Le magnétisme est un phénomène physique, par lequel se manifestent des forces attractives ou répulsives d'un objet sur un autre, ou avec...) de Kiev (Kiev (???? - Kyïv en ukrainien, ???? en russe, Kijów en polonais) est la capitale et la plus grande ville de l'Ukraine, c'est aussi le chef-lieu de la région et une des plus anciennes villes de...) en Ukraine ainsi que de l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs...) russe des sciences et l'Université de Nimega en Hollande.

Pour stocker des informations dans des mémoires magnétiques, la méthode traditionnelle consiste à utiliser un champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une intensité et d'une direction, définie en tout...) pour modifier l'état magnétique des électrons (leur spin) afin d'enregistrer l'information. Au lieu d'utiliser des champs magnétiques, la nouvelle technique utilise des pics de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) pour réaliser cette opération. Selon Unai Atxitia, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de...) de l'Institut de sciences des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) de Madrid (Madrid est la capitale de l'Espagne. Ville la plus vaste et la plus peuplée du pays, c'est le chef-lieu de la Communauté autonome de Madrid qui appartient à la province de Madrid. Elle...), "on a cru pendant des siècles que la chaleur pouvait seulement détruire l'ordre magnétique". Les résultats de l'étude non seulement remettent en cause ce paradigme mais en plus démontrent que les pics de chaleur donnent des résultats bien plus efficaces que les méthodes traditionnelles d'enregistrement magnétique.

Le pic de chaleur nécessaire pour modifier l'équilibre du spin (Le spin est une propriété quantique intrinsèque associée à chaque particule, qui est caractéristique de la nature de la particule, au même titre que sa masse et sa charge...) s'applique en quelques femtosecondes (10-15 seconde). Le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) nécessaire pour que l'effet s'applique et que la nouvelle polarisation ( la polarisation des ondes électromagnétiques ; la polarisation dûe aux moments dipolaires dans les matériaux diélectriques ; En électronique, la polarisation est le fait d'appliquer une tension pour...) soit effective est de plusieurs picosecondes (10-12 seconde, la mille milliardième part d'une seconde). Ce processus, cent fois plus rapide que la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) actuellement utilisée dans les disques durs, permet de stocker plusieurs terabytes d'information en une seconde. De plus l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de la chaleur consomme bien moins d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) que l'usage du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) magnétique.
Page générée en 0.277 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique