L'extrême vulnérabilité des forêts montagnardes africaines au changement climatique
Publié par Adrien le 15/01/2019 à 08:00
Source: CNRS-INSU
Le contenu en grains de pollen des sédiments lacustres a permis de retracer l'histoire des biomes montagnards du Cameroun au cours des derniers 90 000 ans. Cette étude a montré que les forêts des montagnes tropicales sont extrêmement vulnérables face que changement climatique. L'étude a été menée par une équipe de chercheurs internationale impliquant deux laboratoires français de l'IPSL, engagés dans l'étude du changement climatique du passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une...): le Laboratoire d'océanographie (L’océanographie (de « océan » et du grec γρ?φειν / gráphein, écrire) est l'étude des océans et des mers de la Terre. Les océanographes étudient un très grand nombre de...) et du climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui...), expérimentations et approches Numériques (LOCEAN, Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne, collège...) Université/CNRS/IRD/MNHN) et le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) (LSCE/OVSQ, CEA/CNRS/UVSQ).

Car ils présentent des formes et des ornementations spécifiques à la plupart des espèces de plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des Eucaryotes. Elles sont, avec les...) et sont remarquablement conservés dans les sédiments, les grains de pollen (Le pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue, chez les végétaux supérieurs, l'élément fécondant mâle de la fleur : ce sont de...) sont des outils puissants pour la reconstruction des végétations du passé et la compréhension de la biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle des...). Comprendre comment les plantes et les biomes qu'elles forment réagissent aux changements climatiques en se basant sur l'expérience du passé est d'autant plus important au Cameroun où les zones de montagnes font partie d'un des points chauds de la diversité mondiale et sont aujourd'hui soumises à une très forte pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) anthropique. Une telle connaissance est par ailleurs cruciale pour la mise en place des politiques publiques de conservation face aux changements futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.).


Le lac Bambili (© A.-M. Lézine) est situé sur la ligne volcanique du Cameroun, un des points chauds de la diversité mondiale à 2273 m d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.).

Le lac Bambili, situé sur la ligne volcanique du Cameroun à 2273m d'altitude, a fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus communément Fourni, sont un archipel de petites...) une séquence palynologique unique en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 %...) tropicale, la première qui couvre avec précision une aussi longue période, soit la plus grande partie du dernier cycle climatique. Cette séquence permet de suivre avec précision la réponse des biomes montagnards à des situations climatiques extrêmes, glaciaires et interglaciaires. La démarche adoptée consiste tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord à déterminer et compter les grains de pollen afin d'en déduire les variations de la physionomie végétale et de la diversité des espèces, puis de se démarquer du comportement individuel des plantes pour ne prendre en compte que leurs traits fonctionnels qui sont responsables de la manière dont elles répondent aux facteurs environnementaux (plantes herbacées à photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus bioénergétique qui...) en C3 ou C4, arbres à feuilles persistantes ou caduques, etc.). On peut ainsi étudier l'évolution des grands ensembles que ces traits fonctionnels forment, les biomes.

L'étude montre que le biome (Un biome (du grec bios = vie), appelé aussi aire biotique, écozone ou écorégion, est un ensemble d'écosystèmes caractéristique d'une aire...) de forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un...) de montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et faisant...) du Cameroun a été extrêmement sensible aux changements climatiques contrairement aux forêts de basse altitude qui semblent avoir été d'une beaucoup plus grande stabilité. Sa superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple,...) a considérablement varié au cours du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), en particulier du fait des mouvements importants de sa limite supérieure. Cette instabilité écologique n'a pas été un frein (Un frein est un système permettant de ralentir, voire d'immobiliser, les pièces en mouvement d'une machine ou un véhicule en cours de déplacement.) à la biodiversité exceptionnelle des hautes montagnes du Cameroun mais l'a au contraire favorisée.

L'étude a été financée par l'ANR et le Belmont Forum. Elle a bénéficié du soutien de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) pour le Développement (IRD) sur place.
Page générée en 1.358 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique