Facebook n'est pas pour les jaloux !
Publié par Adrien le 25/01/2019 à 08:00
Source: Université de Montréal
L'utilisation soutenue de Facebook pourrait exacerber le sentiment de jalousie dans le couple. "Nous avons observé une hausse significative des gestes de violence intime entre partenaires lorsque le réseau social suscite de la jalousie", commente Marie-Ève Daspe, professeure au Département de psychologie de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des affaires internationales. Montréal a...) et auteure principale de deux études dont les résultats ont paru en septembre 2018 dans Cyberpsychology, Behavior, and Social Networking.


Facebook n'est pas recommandé pour les personnes qui ont tendance à être jalouses. Crédit: Getty

Par "geste de violence intime", elle fait référence à ce que l'Organisation (Une organisation est) mondiale de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) définit comme "tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comportement au sein d'une relation intime qui cause un préjudice physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...), psychologique ou sexuel à la relation, y compris des actes d'agression physique, de coercition sexuelle, de violence psychologique et de comportements de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.)". "Quand un seul des partenaires a tendance à être jaloux, la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le...) peut demeurer sans gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.), mais, quand les deux sont jaloux, elle peut devenir explosive", résume la chercheuse au cours d'une entrevue.

À partir d'un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) de 92 jeunes (46 couples), Mme Daspe et ses collègues (Marie-Pier Vaillancourt, à l'époque de l'Université du Québec à Trois-Rivières [UQTR] et aujourd'hui rattachée à l'UdeM; Yvan Lussier, de l'UQTR, et Stéphane Sabourin, de l'Université Laval) ont noté que plus Facebook occupe de place dans les temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) libres des utilisateurs, plus ceux-ci risquent d'être exposés à du contenu qui suscite de la jalousie (La jalousie est une émotion empreinte d'agressivité envers une personne dont on se figure, à tort ou à raison, qu'elle possède quelque chose que l'on n'a pas et que l'on désire.). On a mesuré chez les sujets le temps d'utilisation de Facebook, la propension à la jalousie quant au contenu relatif à leur partenaire et la violence conjugale qu'ils ont fait subir ou qu'ils ont subie eux-mêmes durant la dernière année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Les résultats démontrent un lien proportionnel entre l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du réseau social (Un réseau social est un ensemble d'entités sociales tel que des individus ou des organisations sociales reliés entre eux par des liens créés lors des interactions sociales. Il se représente par une structure ou une forme...) et le sentiment de jalousie qui, à son tour, augmente les risques de violence.

"Ces résultats indiquent que les comportements en ligne ont des implications significatives pour les conflits hors ligne et l'agression dans les relations intimes", écrivent les auteurs.

L'intimité en public

Mme Daspe explique que les réseaux sociaux affichent publiquement une part d'intimité qui, auparavant, demeurait dans l'espace privé à moins d'en décider autrement. "Si vous allez prendre une bière avec un collègue après le travail et qu'une mention de cette sortie figure sur une page Facebook, cela pourrait inquiéter votre conjoint. S'il a tendance à être possessif, cela pourrait avoir des conséquences fâcheuses", dit la jeune professeure entrée en fonction à l'Université de Montréal au moment où paraissait son article.

La professeure Daspe souligne que peu d'études se sont penchées sur l'effet des réseaux sociaux dans les relations de couple. Pourtant, leur présence a une influence indéniable sur la confiance, la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) et l'intimité dans les couples, particulièrement chez les jeunes. La violence et le couple sont des éléments qu'elle a explorés au cours de ses études doctorales à l'Université Laval, puis postdoctorales à l'UQAM et à l'Université de Californie (L'université de Californie est une université américaine, fondée en 1868, dont le siège se trouve à Berkeley (Californie),...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). Les réseaux sociaux apportent un élément nouveau dans l'établissement d'une relation de confiance entre les partenaires.

Sans vouloir être alarmiste, elle mentionne que les personnes jalouses doivent s'attendre à ce que les réseaux sociaux les exposent à des situations anxiogènes. "Quand une personne met une mention J'aime sur une publication, cela signifie simplement qu'elle l'apprécie. Mais cela peut être interprété de différentes façons..."

Solution éducation

Les auteurs recommandent une meilleure éducation et un dialogue (Le dialogue est une communication entre deux ou plusieurs personnes ou groupes de personnes. Il doit y avoir au minimum un émetteur et un récepteur. Une donnée émise, c'est le message. Un code, c'est la langue et/ou le...) dirigé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) de cette réalité. "Compte tenu de la place grandissante des réseaux sociaux, l'éducation au sujet de leurs retombées négatives est souhaitable, notamment en ce qui concerne la jalousie et la violence conjugale", signalent les auteurs.

Mme Daspe précise qu'à l'époque de la collecte des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...), c'est Facebook qui était, de loin, le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) social le plus populaire auprès des jeunes. Mais d'autres plateformes dont la popularité est en hausse pourraient avoir des répercussions que des études ultérieures devraient mesurer.
Page générée en 0.267 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique