La fonte des glaciers du Groenland et de de l'Antarctique

Publié par Michel le 09/04/2011 à 12:00
Source: NASA
Situé dans la section Terre Adélie-George V Land de l'Antarctique oriental, le glacier Astrolabe déverse sa glace dans la mer. Sa largeur est estimée à 10 km, et le bassin versant qui l'alimente s'étend jusqu'à 200 kilomètres à l'intérieur du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...). Son nom provient de celui d'un des vaisseaux de l'expédition Dumont d'Urville au 19ème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...).


Cliquer pour agrandir - NASA

L'instrument Advanced Land Imager (ALI) du satellite (Satellite peut faire référence à :) Earth Observing-1 (EO-1) a capturé cette image en couleurs naturelles de l'Astrolabe (L'astrolabe (du grec astrolabos signifiant « instrument pour prendre la hauteur des...) le 28 novembre 2010, à la fin du printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le...) austral (Le mot austral (du latin australis) est un adjectif qualifiant ce qui se situe dans l'hémisphère...). Des icebergs se séparaient alors de la langue glaciaire, qui s'étend depuis la côte comme une avancée au-dessus des eaux libres de l'océan Austral (L'océan Austral ou océan Antarctique ou océan glacial Antarctique est l'étendue d'eau qui...). Le front glaciaire mesure environ 7 km de large, et les scientifiques estiment qu'il perd un demi-kilomètre cube (En géométrie euclidienne, un cube est un prisme dont toutes les faces sont carrées....) de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) par an.

La glace de fonte illustrée par cette image n'est pas nécessairement un phénomène inhabituel dans cette région et à cette période de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...). Mais ce qui l'est plus, c'est l'augmentation de la fonte globale de tous les glaciers de l'Antarctique (L'Antarctique (prononcé [ɑ̃.taʁk.tik] Écouter) est le continent le plus...) et du Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans...) au cours des deux dernières décennies.

Selon une nouvelle étude de la NASA, les inlandsis (calotte polaire) du Groenland et de l'Antarctique perdent leur masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) glaciaire à un rythme accéléré, dépassant en perte de glace celles des glaciers de montagnes et des glaces polaires jusqu'à en devenir le facteur principal de l'élévation du niveau mondial de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.).

Chaque année, au cours de l'étude depuis 18 ans, les deux ont perdu en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) combinée 36,3 milliards de tonnes de plus que l'année précédente; l'inlandsis du Groenland plus rapidement avec une moyenne de 21,9 milliards de tonnes de plus par an. En Antarctique, l'accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique,...) moyenne d'année en année de la perte de masse est de 14,5 milliards de tonnes.

Les auteurs concluent que si ces taux actuels de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état...) des inlandsis perdurent lors les quatre prochaines décennies, leurs pertes cumulées pourraient élever le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de...) de 15 centimètres d'ici à 2050. Bien que cela constitue une indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit...) sur la contribution potentielle des inlandsis à l'élévation du niveau de la mer dans le siècle, les auteurs préviennent toutefois que des incertitudes considérables subsistent dans l'estimation de l'accélération future en perte de glace.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.454 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique