Le "froid solaire"
Publié par Michel le 02/06/2011 à 12:00
Source: CEA

C. Dupont/CEA
Plus il fait chaud, plus le besoin en climatisation se fait sentir... Rien de nouveau sous le soleil à priori... Sauf si l'on compte précisément sur l'énergie solaire pour produire du froid ! Tel est le concept que va développer Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de...) en Tête, spécialiste en énergies renouvelables et économies d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), en partenariat avec les équipes du CEA à l'INES (Institut National de l'Energie Solaire).

Il est communément admis que l'énergie solaire (L'énergie solaire est l'énergie que dispense le soleil par son rayonnement, directement ou de manière diffuse à travers l'atmosphère. Sur Terre, l'énergie solaire est à l'origine du cycle de l'eau et du vent. Le...) permet de produire de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les...) (solaire photovoltaïque) et/ou de la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) (solaire thermique), Mais que du froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) puisse être généré à partir de capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique,...) solaires thermiques: voilà qui est pour le moins contre-intuitif. Or les besoins en froid, notamment pour la climatisation (La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité,...) des bâtiments, concordent parfaitement avec l'intensité de l'ensoleillement.

A partir de ce constat, les équipes de Soleil en Tête et celles du CEA à l'INES ont décidé de se lancer dans le développement d'une technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) originale qui puise l'énergie dans des capteurs solaires thermiques pour alimenter une machine thermique (La théorie des machines thermiques s'attache à la description et à l'étude physique de certains systèmes thermodynamiques qui permettent de transformer l'énergie thermique en énergie mécanique, et vice versa. Fondée au milieu du XIXe...) capable de produire du froid.

Couplé à des capteurs thermiques de toiture, ce système compact sera à même de couvrir tous les besoins énergétiques d'un bâtiment: climatisation, chauffage (Le chauffage est l'action de transmettre de l'énergie thermique à un objet, un matériau.) et production d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) chaude sanitaire. Il est destiné à l'habitat individuel ou collectif. Cette technologie a un double avantage: son coût très raisonnable et une émission de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du système solaire) ou...) très faible par rapport aux climatisations classiques. Le caractère innovant de cette technologie repose essentiellement sur la compacité de la machine thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents phénomènes...) et sur la précision du contrôle-commande associé.

Aujourd'hui, les réseaux électriques de nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) sont fortement sollicités par des systèmes de climatisation classiques. Le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les besoins...) en énergie électrique (Un apport d'énergie électrique à un système électrotechnique est nécessaire pour qu'il effectue un travail : déplacer une charge, fournir de la lumière,...) est alors maximal en pleine journée, lorsque le coût de l'électricité et sa teneur en carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) sont élevés. Dans un tel contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de...), la climatisation solaire a toute sa pertinence.

Soleil en Tête s'est bâti grâce à une grande maitrise des technologies solaires et une excellente connaissance des besoins énergétiques des bâtiments. Ce partenariat va lui permettre d'étendre sa gamme de produit et de s'orienter vers des marchés où le besoin en climatisation est élevé (Etats-Unis, Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées)...),...).

"L'engagement de Soleil en Tête dans la climatisation solaire s'inscrit dans une démarche de diversification et d'exportation. L'énergie solaire reçue à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu...) de la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la...) couvre 900 fois le besoin énergétique mondial, toutes énergies confondues. C'est clairement la source énergétique d'avenir que nous devons apprendre à maîtriser pour nos besoins de la vie (La vie est le nom donné :) quotidienne. Nous souhaitons activement participer à l'émergence d'une véritable filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) industrielle dans le domaine de l'énergie solaire française", commente Eric Laborde, Président de Soleil en Tête.
Page générée en 0.560 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique