Les huîtres sont-elles vraiment aphrodisiaques ?

Publié par Adrien le 13/10/2021 à 09:00
Source: ASP
Les huîtres seraient un repas de choix pour les amoureux qui souhaitent pimenter leur vie sexuelle, à ce que l'on dit. Méritent-elles vraiment leur statut d'aliment aphrodisiaque ?

Photo: Huîtres au Harenguier / Benoit Prieur / Wikipedia Commons

Les origines de la rumeur

Les supposées vertus aphrodisiaques de l'huître (Le terme huître (ou huitre) recouvre un certain nombre de groupes de mollusques marins...) remontent à la Grèce antique. On raconte alors que la déesse de l'amour, Aphrodite, aurait émergé des océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par...) sur une huître pour venir donner naissance à son fils sur la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) ferme.

Plus récemment, au 18e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...), le séducteur Giacomo Casanova attribuait son succès auprès de la gent féminine à la cinquantaine d'huîtres qu'il consommait chaque matin. Cette affirmation n'a toutefois pas pu être vérifiée par une source indépendante...

Un aliment riche en nutriments

300 ans plus tard, les huîtres n'ont rien perdu de leur aura. Mais qu'en dit la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) ? Sur le site de l'agence américaine chargée d'approuver aliments et médicaments, on lit qu'un aliment a des vertus aphrodisiaque (Un aphrodisiaque (antonyme : anaphrodisiaque) est une substance naturelle (d'origine...)s lorsqu'il augmente la libido et, donc, le désir sexuel. Il aiderait à améliorer la résistance et la puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) sexuelle.

Certains des nutriments contenus dans les huîtres pourraient expliquer pourquoi, au fil des années, on a attribué ces capacités émoustillantes au mollusque. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) d'abord, les huîtres sont un aliment très riche en zinc (Le zinc (prononciation /zɛ̃k/ ou /zɛ̃ɡ/) est un élément...). Cet oligoélément permettrait de maintenir un niveau plus élevé de testostérone (La testostérone est une hormone stéroïdienne, du groupe des androgènes. Chez...) dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le...). De plus, un apport suffisant en zinc augmente la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) de spermatozoïdes et les aide à rester plus vigoureux.

Or, à titre comparatif, une portion de 100 grammes d'huîtres contient 74 milligrammes de zinc. Pour la même quantité de boeuf, on en compte seulement 8 milligrammes. De quoi prévenir les carences en zinc.

Par ailleurs, les huîtres possèdent deux types d'acides aminés qui sont plutôt rares dans la nature: l'acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions...) D-aspartique et le N-méthyl-D-aspartate.

Des chercheurs ont observé, en 2009, qu'un supplément d'acide D-aspartique pouvait avoir un effet sur l'hormone (Une hormone est un messager chimique véhiculé par le système circulatoire qui agit...) LH. Cette dernière stimule la production de testostérone chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo...). Chez la femme, elle agit sur la progestérone et provoque l'ovulation. Cependant, comme les femmes sont bien souvent exclues de ce genre d'étude, impossible de savoir si l'effet se répercuterait aussi chez elles. Quoi qu'il en soit, l'étude a conclu qu'une dose quotidienne de 10 ml d'acide D-aspartique augmentait le taux d'hormones sexuelles des sujets masculins. Le taux de testostérone a crû de 40%.

Il y a toutefois un bémol: les hommes recrutés pour cette étude étaient tous en processus de fertilisation (La fertilisation est le processus consistant à apporter à un milieu de culture, tel que...) in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus...). Cela laisse supposer qu'au moins certains d'entre eux avaient déjà des problèmes de fertilité (Pour le sens commun, la fertilité désigne à la fin du XXe siècle la...) ou une dysfonction sexuelle.

D'autres chercheurs ont tenté de reproduire l'expérience en 2013 chez un groupe de patients "sains". Les résultats ont été plutôt décevants. Leur conclusion est que ce supplément pourrait fonctionner afin de retrouver un taux de testostérone normal, mais pas pour augmenter un taux déjà conforme à la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...).

Une méta-analyse publiée en 2017, qui regroupait 23 études sur des animaux et 4 sur des humains, arrivait à des résultats mitigés. On y indiquait que la prise d'acide D-aspartique semblait augmenter la testostérone chez les animaux. Par contre, la méta-analyse ne pouvait conclure pour les humains parce que les études étaient trop peu nombreuses et réalisées avec de trop petits groupes.

Il y a un dernier bémol, qui contredit quelque peu Casanova: même si on s'entendait pour dire que les nutriments contenus dans les huîtres peuvent servir au maintien des hormones sexuelles, cela ne voudrait pas dire qu'ils ont un quelconque effet sur la libido ou sur le plaisir ressenti lors des relations sexuelles...
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !

Sur le même thême

Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique