Identification des objets géocroiseurs

Publié par Redbran le 28/04/2021 à 13:00
Source: ESO
Un nouveau télescope à l'Observatoire de La Silla de l'ESO participe à l'effort de protection de la Terre contre les astéroïdes à risque

Dans le cadre de l'effort mondial de balayage et d'identification des objets géocroiseurs, le Test-Bed Telescope 2 (TBT2) de l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est...), un démonstrateur technologique hébergé à l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili, a commencé à fonctionner. En collaboration avec son partenaire de l'hémisphère nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), TBT2 surveillera de près le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) d'astéroïdes qui pourraient présenter un risque pour la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), et testera le matériel et les logiciels d'un futur réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...) de télescopes.


Le nouveau Test-Bed Telescope 2, un télescope de l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer...) européenne, est hébergé dans le dôme () blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir...) brillant que l'on voit sur cette photo, à l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili. Le télescope est désormais opérationnel et aidera son jumeau (Littéralement, le terme jumeau se réfère à tous les individus (ou l'un de...) de l'hémisphère nord à nous protéger des objets géocroiseurs potentiellement dangereux.
Les coupoles du télescope de 0,5 m de l'ESO et du télescope danois de 0,5 m sont visibles à l'arrière-plan de cette image. Crédit: I. Saviane/ESO

"Pour pouvoir calculer le risque posé par les objets potentiellement dangereux dans le système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le...), nous devons d'abord procéder à un recensement (Le recensement est une opération statistique de dénombrement d'une population.) de ces objets. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) TBT est un pas important dans cette perspective", déclare Ivo Saviane, responsable du site de l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili.

Le projet est une collaboration entre l'Observatoire Européen Austral (L'Observatoire européen austral (en anglais, European Southern Observatory : ESO) est une...) (ESO) et l'Agence Spatiale Européenne (ESA). " C'est un banc d'essai pour démontrer les fonctionnalités nécessaires à la détection et au suivi des objets géocroiseurs avec le même type de télescope ", explique Clemens Heese, chef de la section des technologies optiques de l'ESA, qui dirige ce projet.

Le télescope de 56 cm de La Silla de l'ESO et TBT1, son homologue situé à la station terrestre de l'ESA dédiée à l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) du ciel profond à Cebreros, en Espagne, seront les précurseurs du réseau de télescopes "Flyeye", un projet spécifique que l'ESA développe actuellement pour étudier et suivre les objets à grande vitesse (On distingue :) dans le ciel. Ce futur réseau sera entièrement robotisé ; un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...) programmera les observations en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) réel et, à la fin de la journée, il communiquera les positions et d'autres informations sur les objets détectés. Le projet TBT est conçu pour démontrer que le logiciel et le matériel fonctionnent comme escompté.


Un ingénieur guide avec précaution la structure du télescope Test-Bed Telescope 2 pendant qu'il est descendu dans son dôme à l'Observatoire de La Silla de l'ESO. Crédit: P. Sinclaire/ESO

"Le début des observations de TBT2 à La Silla permettra au système d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) de fonctionner dans sa configuration prévue à deux télescopes, atteignant ainsi les objectifs du projet", a déclaré Clemens Heese.

Si les impacts d'astéroïdes endommageant gravement la Terre sont extrêmement rares, ils ne sont pas pour autant inenvisageables. La Terre est périodiquement bombardée par des astéroïdes, petits et grands, depuis des milliards d'années, et le météore de Tcheliabinsk de 2013, qui a fait quelque 1 600 blessés, la plupart à cause d'éclats et de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile...) brisé, a sensibilisé le public à la menace que représentent les objets géocroiseurs. Plus ces objets sont gros plus importants sont les dégâts, mais ils sont heureusement plus faciles à repérer et les orbites des gros astéroïdes connus sont déjà étudiées avec une grande attention. Cependant, on estime qu'il existe un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'objets plus petits, dont nous n'avons pas encore connaissance, qui pourraient causer de graves dommages s'ils venaient à toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal,...) une zone habitée.

C'est là que le TBT et le futur réseau de télescopes Flyeye entrent en jeu. Une fois pleinement opérationnel, la conception du réseau lui permettra de scruter le ciel nocturne pour repérer les objets en mouvement rapide, ce qui représente une avancée significative dans la capacité de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) à repérer les objets géocroiseurs potentiellement dangereux.

Le projet TBT s'inscrit dans le cadre d'un effort inter-organisationnel en cours visant à dresser un tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) plus complet de ces objets et des risques potentiels qu'ils présentent. Il s'appuie sur l'expérience déjà acquise par l'ESO dans ce domaine de la protection de la Terre contre les objets géocroiseurs potentiellement dangereux. L'ESO et l'ESA sont tous deux actifs dans le Réseau international d'alerte aux astéroïdes, approuvé par les Nations Unies, et de nombreuses observations de ces objets ont été réalisées avec les télescopes de l'ESO. Le New Technology Telescope de l'ESO à La Silla, par exemple, a été utilisé pour des observations de petits astéroïdes géocroiseurs dans le cadre du projet européen NEOShield-2.


Image de la galaxie Centaurus A (Centaurus A (appelée également NGC 5128) est une galaxie lenticulaire située à...) prise lors des premiers tests de lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) du télescope Test-Bed. Crédit:ESO

La collaboration inter-organisationnelle en cours entre l'ESO et l'ESA est particulièrement importante pour l'étude des objets géocroiseurs. Si TBT est le premier projet de télescope à être réalisé dans le cadre d'un accord de coopération entre les deux organisations, l'ESO aide l'ESA à traquer les objets potentiellement dangereux depuis 2014, avec le Very Large Telescope (Le Very Large Telescope (VLT) est un ensemble de 4 télescopes principaux et 4 auxiliaires...) de l'Observatoire de Paranal pour observer des objets très peu lumineux. Ces efforts combinés constituent un bond en avant significatif pour la recherche et la gestion des astéroïdes à l'échelle mondiale, et se sont déjà révélés utiles pour éviter les collisions d'astéroïdes avec la Terre.


La position du télescope de banc d'essai 2 de l'Agence spatiale européenne est indiquée par le carré jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même...) sur cette vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) aérienne de l'observatoire de l'ESO La Silla, situé dans le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la...) chilien d'Atacama. La Silla est le premier observatoire de l'ESO, inauguré en 1969, et est l'un des plus grands de l'hémisphère sud (L'hémisphère sud ou hémisphère austral est la moitié du globe terrestre...). Il abrite une variété de télescopes, dont trois grands télescopes optiques et proche infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde...) exploités par l'ESO. Crédit: I. Saviane / ESO

L'installation et la mise en service du TBT2 à l'Observatoire de La Silla de l'ESO ont été réalisées dans des conditions sanitaires et de sécurité strictes. Les observatoires de l'ESO ont temporairement interrompu leurs activités l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) dernière en raison de la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et...) COVID-19, mais ont depuis repris les observations scientifiques en prenant des mesures restrictives qui garantissent la sécurité et la protection de toutes les personnes présentes sur les sites.

Dans le cadre de l'effort mondial de numérisation et d'identification des astéroïdes potentiellement dangereux et d'autres objets géocroiseurs, le télescope 2 (TBT2) du chasseur d'astéroïdes Test-Bed, un télescope de l'Agence spatiale européenne hébergé à l'observatoire de l'ESO La Silla au Chili, a maintenant commencé à fonctionner. Crédit: ESO

Les objets géocroiseurs (Near Earth Objects, NEO) sont des corps du système solaire dont les orbites peuvent les amener à proximité de la Terre. Chaque jour, beaucoup de ces objets entrent en collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de...) avec notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...), mais la plupart sont trop petits pour avoir un effet perceptible. Cependant, il y a des objets plus grands qui se cachent dans notre système solaire et qui pourraient heurter la Terre, comme le grand météore de Tcheliabinsk en 2013, ou même plus grand encore, comme l'impact dévastateur d'un astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines...) qui a anéanti les dinosaures.
Le sort du monde (Le mot monde peut désigner :) étant en jeu, les scientifiques et les ingénieurs travaillent dur pour nous protéger de ces collisions.
Dans l'ESOcast 168, Olivier Hainaut, un astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) de l'ESO, nous explique l'origine et la nature des géocroiseurs. Il explore également la menace potentielle que les géocroiseurs représentent pour la vie (La vie est le nom donné :) sur Terre, comment nous les étudions avec les télescopes de l'ESO comme le VLT, et comment les scientifiques prévoient de protéger la Terre contre cette menace extraterrestre. Crédit: ESO

L'animation de cet artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités...) montre un astéroïde s'approchant de la Terre et passant à côté. À mesure qu'il se rapproche de notre planète, les emplacements du télescope Test-Bed 1 de l'Agence spatiale européenne (ESA), en Espagne, et du télescope Test-Bed 2 de l'observatoire La Silla de l'ESO deviennent visibles. Les deux télescopes surveilleront de près le ciel à la recherche d'astéroïdes qui pourraient présenter un risque pour la Terre, travaillant ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) pour tester le matériel et les logiciels d'un futur réseau de télescopes, le Flyeye de l'ESA.
Crédit: ESO / L. Calçada / M. Kornmesser
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.492 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique