Imiter un insecte pour éloigner le prédateur

Publié par Adrien le 12/05/2022 à 09:00
Source: ASP
Les hiboux évitent les insectes piqueurs. Certaines chauves-souris l'ont compris: comme le hibou est un de leurs prédateurs, elles imitent le bourdonnement de ces insectes... pour éloigner les hiboux !


Ce serait la première fois qu'on observe un mammifère (Les Mammifères (classe des Mammalia) forment un taxon inclus dans les vertébrés,...) capable d'imiter ainsi le bzz-bzz d'un insecte (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large...), selon les chercheurs italiens qui ont publié leurs observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) le 9 mai dans la revue Current Biology. Dans ce cas-ci, le bourdonnement s'apparente à celui des frelons. Ce genre de comportement visant à éloigner un prédateur (Un prédateur est un organisme vivant qui met à mort des proies pour s'en nourrir ou pour...) avait été observé jusqu'ici uniquement chez des insectes, qui tentent de se protèger en imitant une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...) plus dangereuse.

Comme il s'agit de la première recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) du genre, il reste à voir si le succès de la "stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie...)" ne dépend pas de l'âge du hibou (Le nom hibou désigne plusieurs oiseaux différents répartis dans quatre genres de la...) -les plus expérimentés ont peut-être compris le truc. L'étude portait sur le Grand Murin (Myotis myotis), une espèce européenne de chauve-souris, mais il n'y a pas de raison pour que d'autres espèces qui partagent aussi leur écosystème avec des hiboux ou des chouettes n'aient pas le même talent d'imitation. Surtout quand on considère que, dans la nature, ces oiseaux évitent bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de...) et bien les gros insectes.

Et les chercheurs parlent déjà de vérifier si l'imitation réussit aussi à tromper d'autres oiseaux qui n'aiment pas non plus se faire piquer (Le verbe « piquer » a de nombreuses acceptions :)...
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique