Mammifère
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Mammifères
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe
Mammalia
Linnaeus, 1758
Classification phylogénétique
Position :
  • Amniotes
    • Synapsida
      • Mammifères
        • Protothériens (monotrèmes)
        • Thériens
          • Métathériens (marsupiaux)
          • Euthériens (placentaires)
    • Sauropsida
Sous-divisions de rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le rang et la dimension du noyau d'une...) inférieur
  • Protothériens
    • Monotrèmes
  • Thériens
    • Métathériens
      • Marsupiaux
    • Euthériens (ou placentaires)
      • Xénarthres
      • Pholidotes
      • Cétartiodactyle
        • Artiodactyles
        • Cétacés
      • Carnivores
      • Chiroptères
      • Dermoptères
      • Primates (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première place ») constituent un ordre au sein des mammifères placentaires. Ce clade...)
      • Scandentiens
      • Insectivora
      • Macroscélidés
      • Lagomorphes
      • Rongeurs
      • Pinnipèdes
      • Siréniens
      • Périssodactyles
      • Proboscidiens
      • Hyracoïdes
      • Tubulidentés
  • Incertae sedis
    • Multituberculata (éteint)
    • Volaticotheria (éteint)
    • Palaeoryctoides (éteint)
    • Triconodonta (éteint)
    • Docodonta (éteint)

Les Mammifères (classe des Mammalia) forment un taxon inclus dans les vertébrés (Les vertébrés forment un sous-embranchement du règne animal. Ce taxon, qui dans sa version moderne exclut les myxines, est considéré comme monophylétique. Il appartient à l'embranchement des Chordés,...), traditionnellement une classe, définie dès la classification de Linné. Ce taxon est considéré comme monophylétique.

Les mammifères partagent des ancêtres communs avec les reptiles et les oiseaux (qui forment avec eux le taxon des amniotes). Ce taxon regroupe près de 5400 espèces, et selon les classifications scientifiques choisies sont distribués près de 29 ordres, 153 familles et 1200 genres.
De nombreuses espèces de mammifères sauvages, en dépit d'un statut d'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...) protégée figurent sur des listes rouges d'espèces menacées, en particulier les grands carnivores. Certains font l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) de plans de restauration ou de réintroduction.
De nombreux mammifères élevés par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé...) jusqu'au XIXe siècle (pour la traction animale, la viande, le lait, la laine ou comme animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire...) de bât) ont disparu ou ont fortement régressé au profit de quelques espèces sélectionnées pour leur productivité.
Quelques espèces sont devenues invasives, soit parce qu'introduites hors de leur biotope naturel ou suite à la disparition de leurs prédateurs naturels.

Description

Les mammifères sont d'abord caractérisés - comme leur nom le rappelle - par l'allaitement (L'allaitement est l'action des femelles des mammifères nourrissant leur progéniture grâce au lait qu'elles produisent.)
La denture est un des éléments utilisés pour la classification des mammifères et pour leur évolution

Les mammifères, classe d'animaux vertébrés, vivipares (excepté les monotrèmes), qui sont caractérisés essentiellement par l'allaitement des jeunes, d'un cœur à quatre cavités, d'un système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des nerfs, de l'encéphale, de la moelle épinière, etc. Il coordonne les...) et encéphalique développé, une homéothermie c'est-à-dire par une température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid...) interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le "Diplôme...) constante et une respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz...) de type pulmonaire (Les pulmonaires sont des plantes de la famille des Boraginacées appartenant au genre Pulmonaria. Elles doivent leur nom au fait que, selon les Romains, leur racine était censée guérir les maladies du poumon...). Si leur température corporelle est normalement constante et aux alentours de 36 à 39 °C, les jeunes, certains marsupiaux, monotrèmes, xénarthres, ainsi que les mammifères qui hibernent présentent des températures variables. Bien que les mammifères soient initialement adaptés à la vie (La vie est le nom donné :) sur la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...) ferme, certains se sont secondairement adaptés à la vie en milieu aquatique ou marin. Contrairement, par exemple, aux crocodiles ou aux sauriens, et bien que leur forme puisse énormément varier selon les espèces, les membres des mammifères sont situés verticalement au-dessous du corps, les maintenant en général plus haut par rapport au sol.

Caractéristiques

On distingue les mammifères par les caractéristiques physiques uniques de leur crâne (Le crâne est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tête, caractéristique des crâniates (dont font partie les vertébrés). Le rôle...) supérieur et inférieur, de leur denture, de leur colonne vertébrale (La colonne vertébrale, ou rachis, est un empilement d'os articulés appelés vertèbres. Elle est le support du dos des vertébrés, notamment des mammifères. C'est...), par la présence de membres parasagittaux (exception faite de l'ornithorynque), les téguments et leurs formations annexes comme les poils qui ont évolué en piquants, en écailles, ou en plaquettes, certaines caractéristiques physiologies comme la ventilation pulmonaire efficace ou l’endothermie.

Le crâne

Crâne de synapside d'un reptile mammalien Légende : j : jugal ; p : pariétal ; po : postorbitaire ; q : carré ; qj : quadratojugal ; sq : squamosal
Au sein des hominidés, l'Homme a le squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif conséquent...) le plus adapté à la bipédie (La bipédie est le fait de se mouvoir sur deux membres postérieurs, donc 'debout'. Un animal ou une espèce ne sont bipèdes que s'ils passent autant ou plus de temps à marcher sur deux membres postérieurs que par tout autre...), bien qu'il ressemble à celui des grands singes
L'évolution a doté certains mammifères, telles les chauves-souris de capacités particulières telles que le vol ou l'écholocation
Certains mammifères terrestres ont évolué pour « (re)devenir » marins (cétacés, siréniens) comme ces grands dauphins

.

Pour mieux comprendre l'évolution des mammifères, la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) paléontologique des « chaînons manquants » et l'étude des espèces atypiques (ici Ornithorhynchus anatinus) sont aujourd'hui complétées par l'étude de l'ADN et ADN mitochondrial
L'étude paléontologique des mammifères qui ont disparu (ex. : smilodon), et des causes de leur disparition peut nous éclairer sur les enjeux et conséquences des extinctions récentes ou actuelles

Le crâne des mammifères est synapside. Il possède deux condyles occipitaux permettant l’articulation à l'os atlas,la première vertèbre (Les vertèbres sont les os constituant la colonne vertébrale chez les animaux vertébrés.) cervicale.
Le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de la boîte crânienne est important, en comparaison avec les reptiles par exemple, pour loger un encéphale et surtout un cervelet (Sur le plan anatomique le cervelet se compose de trois parties, le vermis (ou lobe moyen du cervelet) et deux lobes symétriques latéraux. Le cervelet se situe dans la fosse postérieure sous la tente du cervelet et sous le lobe...) plus important.
La cavité buccale est partagée en un étage olfactivo-respiratoire et un étage masticateur par une structure osseuse, ce qui permet la respiration et mastication (La mastication est un phénomène qui fait appel aux muscles de la mâchoire. Elle constitue la première phase de la digestion (ce qui est souvent ignoré). Les aliments...) simultanées. L'os carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre angles la même mesure....) a évolué pour devenir l'enclume et avec le marteau (marteau peut faire référence à :) et l'étrier, compose l'oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques...).
La mâchoire est puissante et richement innervée. Elle est constituée d'un seul os dentaire, et qui constitue la mâchoire inférieure, et s'articule avec l'os squamosal pour se mouvoir.

Les dents

Les dents sont la partie la plus dure du squelette, c'est pourquoi de nombreux mammifères fossiles ne sont connus que par leurs dents, complétées parfois d'un fragment de mâchoire ou mieux encore leur crâne. Les dents sont typiques de chaque espèce et permettent notamment d'évaluer le régime alimentaire (Pour les régimes alimentaires d'ordre culturel pratiqués par l'Homme voir pratique alimentaire; Pour les régimes visant à perdre du poids voir régime amaigrissant.) des espèces auxquelles elles appartenaient. Comme chez les thérapsides, le groupe à partir duquel il est admis qu'ils se soient différenciés, les mammifères ont une denture ayant la particularité d'être :

  • thécodonte (dents implantées dans des alvéoles de la mâchoire)
  • hétérodonte (dents différenciées et spécialisées en incisives, canines, prémolaires et molaires), exception faite par exemple des Odontocètes redevenus homodontes et a fortiori des mammifères ayant perdu leur dents comme certains monotrèmes et paresseux (Le terme Paresseux ou Aï (Folivora) est le nom vernaculaire donné à certains mammifères d'Amérique tropicale appartenant au super-ordre des xénarthres.).
  • diphyodontie (2 dentitions successives : la denture définitive remplace la denture lactée).

Les édentés ont perdu leurs dents.
Certains mammifères ont des dents à croissance continue (ex. : castor)

Le reste du squelette

La plupart des mammifères ont sept vertèbres cervicales, exception faite des lamantins, des paresseux didactyles qui en ont six et les paresseux tridactyles qui en ont neuf. Descendant des tétrapodes, ce sont des quadrupèdes, ou du moins il leur en reste des os vestiges comme chez les cétacés. La colonne vertébrale est différenciée, il y a présence de côtes et d’un diaphragme. Les membres antérieurs, comme chez les mammaliens sont à autopode dirigé vers l’avant. L'oreille interne (L'oreille interne est une des parties de l'oreille, qui contient non seulement l'organe de l'ouïe, la cochlée ou limaçon, mais aussi le Système vestibulaire, organe de...) est également très particulière, cette particularité est souvent utilisée par les paléontologistes pour déterminer si un fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille,...) est bien un mammifère (Les Mammifères (classe des Mammalia) forment un taxon inclus dans les vertébrés, traditionnellement une classe, définie dès la classification de Linné. Ce taxon est...).

Les téguments

Le pelage est une formation dermique caractéristique qui sert à la régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des...). Dans certains cas, il a évolué pour former des plaques de protection comme chez les pangolins.

Le système circulatoire et autres caractéristiques

Le cœur est parfaitement divisé en deux oreillettes et deux ventricules. Ils possèdent tous des glandes lactéales, ils nourrissent tous leurs jeunes par du lait produit par les femelles. Les monotrèmes sont les seuls mammifères à ne pas posséder de mamelles.

Comportements

Ils apportent des soins aux jeunes qui ne peuvent vivre sans l'aide de leurs parents la première période de leur existence.

Page générée en 0.133 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique