Hibou
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme «  Hibou  » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Hibou
Hibou moyen-duc (Asio otus)
Hibou moyen-duc (Asio otus)
Taxons concernés

Liste des genres concernés:

  • Asio
  • Bubo
  • Pseudoscops
  • Nesasio

Le nom hibou désigne plusieurs oiseaux différents répartis dans quatre genres de la famille des Strigidae. Le hibou se distingue de la chouette (Chouette est un nom vernaculaire qui désigne des oiseaux de la famille des Strigidae (sans pour autant désigner tous les oiseaux de cette famille), qui regroupe environ 200...) par la simple présence d'aigrettes sur la tête. Les aigrettes sont des touffes de plumes, qui dans le cas du hibou donne l'impression d'oreilles ou de cornes.

Liste des espèces appelées « hibou »

  • Hibou d'AbyssinieAsio abyssinicus
  • Hibou du CapAsio capensis
  • Hibou grand-duc — Bubo bubo
  • Hibou de Jamaïque (La Jamaïque est une île de la mer des Caraïbes. Elle constitue un pays indépendant, faisant partie des Antilles, situé au sud de Cuba et...)Pseudoscops grammicus
  • Hibou maître-bois — Asio stygius
  • Hibou malgache — Asio madagascariensis
  • Hibou des marais (En géographie, un marais est un type de formation paysagère, au relief peu accidenté, où le sol est recouvert, en permanence ou par intermittence, d'une couche d'eau stagnante,...)Asio flammeus
  • Hibou moyen-duc — Asio otus
  • Hibou redoutable — Nesasio solomonensis
  • Hibou strié — Pseudoscops clamator

Autres espèces

  • Le Kakapo (Strigops habroptilus) est aussi nommé perroquet-hibou.

Symbolisme

Selon les époques et les cultures, le hibou a pris une image tantôt négative, tantôt positive. Dans tous les cas, il reste toujours très lié au domaine du surnaturel, de la magie et de la spiritualité.

Le hibou, certainement de par son cri inquiétant et son mode de vie (La vie est le nom donné :) « en retraite », fut vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet d'effectuer des opérations d'addition et de multiplication par un scalaire....) de nombreuses superstitions.

Pour les Romains, le cri du hibou présageait une mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes vivants,...) prochaine. Il était également associé à la sorcellerie et à la magie noire.

Parce qu'il n'affronte pas la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La...) du jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...), le hibou fut également symbole de tristesse, d'obscurité, de retraite solitaire et mélancolique.

En Égypte, il exprime le froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.), la nuit, et également la mort. Mais paradoxalement, le hibou est aussi un grand symbole de sagesse et de connaissance.

« J'ai parcouru la moitié de la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...) et je me suis enrichie de plus d'expérience que tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autre oiseau », dit l'hirondelle (Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs familiers qui installent leurs nids près des habitations (traditionnellement dans les granges et étables). Ces...) au hibou.

« Comment est-il possible que l'on vénère ta sagesse, alors que tu vis la nuit et ne quittes pas tes falaises ? »

« C'est les yeux fermés que je vois le mieux et mes pensées voyagent bien plus loin que tes ailes ! », lui répondit le hibou.

Dans la mythologie grecque, le hibou est d'ailleurs associé à la déesse de la sagesse Athéna. Celle-ci en fait également l'interprète d'Atropos, celle des Parques qui coupe le fil de la destinée.

Le hibou symboliserait également l'intelligence et la réflexion.

Dans son poème "Les hiboux", Charles Baudelaire célèbre aussi cette sagesse : "Leur attitude au sage enseigne / Qu'il faut en ce monde (Le mot monde peut désigner :) qu'il craigne / Le tumulte et le mouvement;"

Dans l'iconographie hindoue, le hibou est parfois attribué à la Mâtarah (mère) Vârâhi, sans que sa signification puisse être précisée.

Le hibou jouait, dans la Chine antique, un rôle important : c'était un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve aujourd'hui le...) terrible (Le Terrible était un vaisseau de ligne de 2e rang et de 78 canons, dessiné par François Coulomb, et lancé à Toulon en 1739. Il était long de 152 pieds...), qui était censé dévorer sa mère. Il symboliserait le yáng, et même l'excès de yáng. Il était le symbole de Huángdì (Houang-ti), l'Empereur Jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) et le premier fondeur. Il provoquait la sécheresse. Les enfants nés le jour du hibou (solstice) étaient de caractère violent. Le hibou était toujours considéré à cette époque comme un animal féroce et néfaste.

Pour les Indiens de la prairie, le hibou a le pouvoir de donner aide et protection la nuit. De là, l'emploi des plumes du hibou dans les cérémonies rituelles.

Dans les rites initiatiques de certaines sociétés algonquines, figure, perché dans la loge cérémonielle, un homme-hibou qui montre le chemin de la terre du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type...) couchant, royaume des morts. Il remplirait ici une fonction de psychopompe. Il peut aussi être considéré comme annonçant la mort : quand le hibou chante, l'Indien meurt.

Blodeuwedd, la femme infidèle de Llew, dans le Mabinogi de Math, est transformée en hibou en punition de son adultère avec un seigneur voisin.

Page générée en 0.138 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique