L'intelligence artificielle pour reconnaitre une langue ancienne

Publié par Adrien le 05/04/2024 à 13:00
Source: Florida Institute of Technology
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

L'ancienne civilisation de la Vallée de l'Indus, s'étendant 3300 avant notre ère sur ce qui est aujourd'hui le Pakistan et l'Inde, représente l'une des premières grandes civilisations du monde.

Avec un territoire plus vaste que ceux de la Mésopotamie et de l'Égypte, elle se distingue par des avancées remarquables telles que l'usage de poids et mesures uniformes, l'existence d'artisans qualifiés, un système commercial développé, et plus de 500 symboles et signes pour la communication.


Série de sceaux de l'Indus par Iravatham Mahadevan.
Crédit: Florida Institute of Technology.

La nature exacte de ces signes reste cependant un sujet de débat parmi les experts. Certains voient dans ces caractères un langage structuré, tandis que d'autres les considèrent comme de simples pictogrammes. Ce mystère, non résolu depuis des décennies, constitue un obstacle majeur à la compréhension profonde de cette civilisation.

Dans ce contexte, un projet ambitieux voit le jour, mené par Debasis Mitra, professeur d'informatique, grâce à une subvention de la National Endowment for the Humanities pour la numérisation et l'archivage des artefacts de la Vallée de l'Indus. Avec l'aide de Deva Atturu, étudiant en master, Mitra s'attelle à développer un algorithme d'apprentissage automatique capable d'identifier et de numériser l'ancien script de l'Indus.

Le défi est de taille, notamment en raison du manque de données numérisées disponibles et de la qualité parfois médiocre des données existantes. Néanmoins, en utilisant un système de reconnaissance automatique de script basé sur des réseaux neuronaux artificiels, le projet a déjà atteint un taux de succès de 88% dans la détection de graphèmes.

Le but de Mitra n'est pas de trancher le débat sur la nature des symboles de l'Indus mais de fournir aux chercheurs les outils nécessaires pour avancer dans leurs recherches. La perspective de pouvoir, à terme, prendre une photo avec un smartphone d'un texte ou d'un symbole sur le terrain et de le voir automatiquement numérisé et ajouté à une base de données est particulièrement prometteuse.

Au-delà de l'aspect technique, ce projet revêt une dimension personnelle pour Mitra, qui y voit une manière de contribuer à la redécouverte de l'histoire de son pays. La participation d'étudiants indiens et l'intérêt manifesté par des chercheurs internationaux, y compris des étudiants américains, témoignent de l'attrait universel de la civilisation de l'Indus et de l'importance de la préserver pour les générations futures.
Page générée en 0.140 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise