De la matière organique extraterrestre tombée sur Terre il y a 3,3 milliards d'années

Publié par Adrien le 20/06/2019 à 08:00
Source: CNRS INC
Les météorites en apportent régulièrement, mais elle n'a laissé aucune trace ancienne. De la matière organique d'origine extraterrestre a enfin été découverte dans des sédiments vieux de 3,3 milliards d'années. Elle a été repérée et analysée par des chercheurs du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...), de Chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à...) ParisTech (ParisTech, ou Institut des sciences et technologies de Paris, est un établissement qui...), des universités de Tours et de Lille. Leur publication, dans la revue Geochimica et Cosmochimica Acta, offre un premier modèle pour distinguer ces molécules venues d'ailleurs de celles produites sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...).

Météorites carbonées, micrométéorites et poussières interplanétaires, une importante fraction des molécules organiques qui ont permis l'émergence de la vie (La vie est le nom donné :) sur Terre proviendrait de sources extraterrestres. Malheureusement, les mouvements géologiques du premier milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent...) d'années de la Terre ont fondu et recyclé la quasi-totalité des roches d'il y a 4,5 à 3,5 milliards d'années, effaçant les traces d'un tel apport extraterrestre à cette époque. Si l'on en trouve actuellement dans des météorites récupérées en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...), cette signature venue d'ailleurs n'avait tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) simplement jamais été retrouvée dans des sédiments anciens.


À gauche, les fines couches de matière organique. Leur signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe...) Raman ne permet pas de distinguer celles d'origine terrestre de celles extraterrestres. Les techniques de Résonance paramagnétique électronique (La résonance paramagnétique électronique (RPE) est une technique de mesure physique. Elle est...) (RPE) les ont cependant nettement différenciées.
© Didier Gourier

Des chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) de chimie de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...) (IRCP, CNRS/Chimie ParisTech), du Centre de biophysique (La biophysique est une discipline à l'interface de la physique et la biologie où les outils...) moléculaire (CBM, CNRS), du laboratoire GéoHydrostèmes continentaux (GéHCO, Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) de Tours) et du Laboratoire de spectrochimie infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde...) et Raman (LASIR, CNRS/Université de Lille) ont enfin découvert une première trace (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de...) de cette matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande...) extraterrestre. Elle a été retrouvée dans une fine couche ressemblant à du charbon, datée de 3,33 milliards d'années et épaisse de seulement deux millimètres, située dans la formation sudafricaine des Cherts de Josefsdal. Les scientifiques ont constaté que la matière carbonée de ce dépôt n'avait pas la même signature spectrométrique que celle contenue dans d'autres sédiments proches.

Les investigations ont également montré la présence dans cette couche de minéraux, des nanoparticules de spinelles, dont la composition chimique correspond à des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en...) chauffés à haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) dans un milieu pauvre en oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...): l'entrée de poussières météoritiques dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) d'il y a trois milliards d'années. Outre le caractère exceptionnel de cette découverte, ces travaux fournissent de précieux indices pour distinguer la matière organique produite par des bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...), de celle en provenance de l'espace. Un savoir qui pourrait s'appliquer aussi bien sur Terre que pour de futures missions vers Mars.

Référence

D. Gourier et al.
Extraterrestrial organic matter preserved in 3.33 Ga sediments from Barberton, South Africa.
Geochimica et Cosmochimica Acta - Mai 2019
DOI: 10.1016/j.gca.2019.05.009
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.202 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique