Même prématurés, les bébés "voient avec leurs mains"
Publié par Michel le 13/02/2010 à 00:00
Source: CNRS
Illustration: © Frédérique Berne-Audéoud.
Même les bébés prématurés âgés de 33 semaines d'aménorrhée, environ 2 mois avant le terme (40 semaines d'aménorrhée) sont capables de reconnaître et de discriminer deux objets de formes différentes (prisme et cylindre) avec leur main droite ou gauche ! C'est ce que montrent des chercheurs de deux laboratoires: le laboratoire de psychologie et neurocognition (CNRS/Université Grenoble 2/Université de Chambéry), et de psychologie de la perception (CNRS/Université Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...) Descartes) en collaboration avec une équipe du service de néonatologie du CHU de Grenoble. C'est la première fois qu'est mise en évidence une perception manuelle déjà efficiente chez des bébés prématurés. Ces résultats sont publiés sur le site de la revue PLoS ONE.


Bébé prématuré tenant un cylindre (Un cylindre est une surface dans l'espace définie par une droite (d), appelée génératrice, passant par un point variable décrivant une courbe plane...) dans la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un...).

A l'origine de toute connaissance perceptive, les organes des sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) et les systèmes sensoriels du bébé prématuré sont moins efficients que ceux, bien qu'encore inachevés, du bébé né à terme. Dès les premières minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte...) qui suivent sa naissance, un nouveau-né (Un nouveau-né est un enfant à partir de sa première heure de vie et jusqu'à 28 jours. De 28 jours à 2 ans, c'est un nourrisson.) à terme commence à recevoir des stimulations tactiles en grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».): il est lavé, placé sur le ventre de sa mère, allaité, langé... Son corps a donc déjà des contacts avec d'autres peaux que la sienne (Sienne (Siena en italien) est une ville italienne, chef-lieu de la province du même nom, dans la région de Toscane. Elle compte...), avec des linges, draps, tétines... bref, avec des objets de textures, de consistances et de formes différentes. Le grasping (une forte flexion des doigts lorsque l'on place un index dans la paume (La paume de la main désigne l'intérieur de la main, c'est-à-dire la partie qui n'est pas visible lorsque la main est fermée. Celle-ci est marquée par trois rides profondes,...) de l'enfant) n'est pas qu'un simple réflexe (Le réflexe d'une façon générale fait intervenir des propriétés intégratrices d'un centre nerveux. Il résulte d'un réflexe des activités musculaires en réponse à un stimulus. Ces...), le nouveau-né né à terme possède déjà, dès les premières heures (L'heure est une unité de mesure  :) de vie (La vie est le nom donné :), une véritable perception manuelle, une capacité tactile qui lui permet d'appréhender son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les...). Mais qu'en est-il pour le bébé prématuré, sachant qu'il présente des fonctions neurologiques d'autant plus immatures qu'il est né en avance ?

Pour le savoir, les chercheurs ont mené une expérience auprès de 24 bébés prématurés âgés de 33 à 34+6 semaines d'aménorrhée (SA) (environ 2 semaines après leur naissance). Leur âge gestationnel moyen (âge de naissance) était de 31 SA (soit après environ 7 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de grossesse) et leur poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la...) moyen à la naissance était de 1500 g. L'équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) a proposé une méthode expérimentale (Une des bases de la démarche scientifique est l'expérimentation, c'est-à-dire le recueil de données sur le domaine d'étude, et la confrontation du modèle aux...) basée sur l'habituation (première phase) et la réaction à la nouveauté (seconde phase), similaire à celle utilisée chez les nouveau-nés à terme. Cette méthode s'appuie sur un principe simple et universel qui est le désintérêt progressif que nous manifestons pour un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) familier et le regain d'attention que nous avons pour un objet nouveau. Ainsi, lors de la première phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :), l'expérimentateur met un petit objet (prisme pour la moitié des bébés et cylindre pour l'autre) dans une main du bébé (la main droite pour la moitié des bébés et la main gauche pour l'autre). Dès que le nourrisson (On désigne par le mot nourrisson la période entre l'âge d'un mois et de deux ans chez un bébé. Avant cette période, on parlera d'un...) lâche l'objet, l'expérimentateur le lui remet dans la main et mesure ainsi à chaque essai le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de tenue de l'objet. Les chercheurs observent que celui-ci diminue aux cours des essais, témoignant que le bébé s'est "habitué" à la forme de l'objet.

Dans une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. La...) phase, une fois le bébé habitué à un objet, les chercheurs présentent à la moitié d'entre eux un objet avec une nouvelle forme, et à l'autre moitié l'objet familier (le même qu'en phase d'habituation). Résultat: le temps de tenue est plus élevé pour l'objet nouveau (réaction à la nouveauté) que pour l'objet familier. Ceci prouve que la baisse des temps de tenue (observée durant la première phase) n'est pas due à une fatigue des bébés sinon ils ne s'intéresseraient pas plus à quelque chose de nouveau.

Cette expérience montre pour la première fois que les bébés prématurés sont capables de reconnaître un objet avec leur main (habituation tactile) et qu'ils présentent une préférence pour l'objet nouveau, reflétant ainsi sa capacité à faire la différence entre deux objets de formes différentes (discrimination tactile). Autrement dit, à chaque tenue de l'objet, les bébés prématurés comme ceux nés à terme, sont capables d'extraire tactilement de l'information sur sa forme, de la stocker temporairement dans leur mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) et de la comparer avec une nouvelle prise d'information tactile. Si l'objet est le même, ils cessent de le tenir, si il est différent, ils s'y intéressent davantage. Les bébés prématurés, comme les nouveau-nés à terme sont ainsi des consommateurs de nouveauté tactile, et donc des apprenants en herbe (On appelle herbe, dans une acception large, toute plante annuelle ou vivace, non ligneuse, faisant partie des angiospermes (monocotylédones ou dicotylédones), de couleur verte ; dans une acception...).

Ces résultats apportent une meilleure connaissance des capacités perceptives des bébés prématurés. Ce qui devrait aider les professionnels des services de néonatologie à optimiser les interventions et les soins prodigués aux prématurés, notamment dans le but de réduire leur stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage...) et de leur offrir des conditions optimales à leur développement.
Page générée en 1.000 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique