Multirésistance aux antibiotiques: pourquoi les bactéries sont si efficaces

Publié par Michel le 27/05/2009 à 00:00
Source: CNRS
Dans un article à paraître dans Science, des équipes de l'Institut Pasteur et de l'université de Limoges, associées au CNRS et à l'Inserm, décryptent pour la première fois le mécanisme moléculaire par lequel les bactéries peuvent acquérir des multirésistances aux antibiotiques, et par lequel elles peuvent même adapter ces résistances à leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...). Cette découverte souligne les difficultés que devront prendre en compte les stratégies de santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la...) face aux problèmes posés par les multirésistances.

La multirésistance des bactéries aux antibiotiques est un phénomène apparu à la suite de l'utilisation de ces médicaments, dans les années 1950. On a découvert par la suite que les gènes de résistance étaient facilement capturés, disséminés et échangés d'une bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...) à l'autre par un système de "couper/coller" génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...) de structures contenant ces gènes, appelées intégrons. Mais la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il...) de ces échanges, qui conditionne le développement des multirésistances chez les bactéries, restait inexpliquée.

Les travaux de chercheurs de l'Institut Pasteur (L’Institut Pasteur est une fondation française privée à but non lucratif qui...) associés au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...) (unité Plasticité du génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une...) bactérien, CNRS URA 2171) et de l'Inserm, au sein de la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...) de Limoges (EA3175, Inserm, Equipe Avenir), en collaboration avec des équipes espagnoles, révèlent aujourd'hui pour la première fois comment les bactéries acquièrent ces propriétés de multirésistances. Ce sont en fait les antibiotiques eux-mêmes qui provoquent la synthèse de l'enzyme (Une enzyme est une molécule (protéine ou ARN dans le cas des ribozymes) permettant...) bactérienne qui capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui...) les gènes de résistance et permet leur expression dans l'intégron.

Cette enzyme favorise en outre le réagencement, au hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon...), des gènes de résistance au sein de l'intégron. Or, l'ordre de ces gènes dans l'intégron détermine le degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines...) de priorité pour leur expression: les premiers sont les plus exprimés et confèrent à la bactérie les résistances correspondantes. Les derniers restent silencieux tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en étant néanmoins conservés, en réserve. Lors d'un nouveau réagencement, déclenché (Un déclenché (ou tonneau déclenché) est une figure de voltige aérienne.) par la prise d'un antibiotique (Un antibiotique (du grec anti : « contre », et bios : « la...) par exemple, ils seront susceptibles de se retrouver dans les premières positions, et d'apporter à la bactérie les résistances requises face à ce médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant...). Les bactéries qui possèdent alors la bonne "combinaison (Une combinaison peut être :)" de gènes pourront survivre et assurer le maintien du potentiel de résistances au fil des générations.

Ces travaux démontrent combien les stratégies d'adaptation bactériennes face aux antibiotiques sont efficaces, aussi bien à court qu'à long terme. Ils caractérisent ainsi précisément les contraintes liées à la génétique des bactéries, que devront prendre en compte les mesures de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) publique à venir pour lutter contre le problème des multirésistances.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.632 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique