Le mystère de la couleur des yeux des chats et autres félins enfin dévoilé

Publié par Adrien le 06/12/2023 à 08:00
Source: bioRxiv
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La couleur des yeux chez les félins, un mystère longtemps non élucidé, vient de trouver une explication grâce à une étude récente. Julius Tabin, chercheur à l'Université Harvard, et son équipe ont réalisé une percée en cartographiant l'évolution des couleurs des yeux chez les félins. Leurs découvertes révèlent que l'ancêtre commun (En phylogénie, un ancêtre commun à plusieurs espèces est l'individu le plus...) à tous les félins présentait une particularité oculaire (Un oculaire est un système optique complémentaire de l'objectif. Il est utilisé dans...), ayant donné naissance à la riche variété de couleurs que nous observons aujourd'hui.


Image d'illustration Pixabay

En étudiant plus de 40 espèces de félins et en s'appuyant sur un modèle informatique, les chercheurs ont découvert que l'ancêtre de tous les félins avait probablement les yeux gris et bruns. Cette couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes...) de base a permis l'émergence d'autres couleurs telles que le bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs...), le vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde...) et le jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même...). Les proches parents vivants des félins, tels que les linsangs, les hyènes et les genettes, possèdent tous des yeux bruns, suggérant que l'ancêtre commun de ces groupes avait également cette couleur pour leurs yeux.

La diversité des couleurs des yeux chez les félins actuels, allant des yeux jaunes des tigres aux yeux bleus des léopards des neiges, témoigne de cette évolution. Les chercheurs ont également étudié la présence de deux pigments, l'eumélanine et la phéomélanine, qui déterminent la couleur des yeux. Les yeux bruns contiennent davantage d'eumélanine, tandis que les yeux jaunes ont plus de phéomélanine. Les yeux gris présentent des quantités modérées de ces deux pigments.


Image d'illustration Pixabay

La conclusion de Tabin et de son co-auteur suggère que l'émergence des yeux gris résulte d'une mutation aléatoire chez l'ancêtre des félins, réduisant l'eumélanine et servant de transition vers les autres couleurs. Cependant, la raison de l'apparition des autres couleurs reste une question ouverte. Tabin émet l'hypothèse que cela pourrait être lié à des préférences de sélection des partenaires, une théorie également évoquée pour expliquer la diversité des couleurs des yeux chez les humains.

Bien que l'étude de Tabin n'ait pas encore été évaluée par des pairs, elle a reçu des réactions positives de la part de la communauté scientifique. Shu-Jin Luo, généticien évolutionniste à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) de Pékin (Pékin (ou Beijing) (?? ; pinyin : B?ij?ng   Écouter la prononciation...), et Rosalyn Price-Waldman, biologiste (Sur les autres projets Wikimédia :) évolutionniste à l'Université Princeton, ont proposé des explications alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié...), suggérant que la couleur des yeux pourrait être un effet secondaire de la sélection de la couleur du pelage ou le résultat d'une évolution aléatoire.


Reconstruction des états ancestraux des cinq couleurs pour les yeux des félidés. Les diagrammes circulaires à cinq coins indiquent la présence (couleur) ou l'absence (blanc) des différentes couleurs d'iris.
Page générée en 0.480 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique