Votre nez coule ? C'est une bonne chose, voici pourquoi

Publié par Redbran le 26/11/2023 à 08:00
Auteur: Kristin Ahrens, Purdue University
Source: The Conversation sous licence Creative Commons
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Lorsque l'on tombe malade, il peut arriver que notre nez coule ou soit congestionné, cette situation qui nous empêche de respirer correctement peut être inconfortable, pourquoi notre corps réagit-il de la sorte ?

La réponse est assez simple. Produire du mucus - ou "morve" - est l'un des moyens utilisés par notre corps pour nous maintenir en bonne santé. Le mucus tapisse en permanence le nez, la gorge, les poumons et d'autres parties du corps pour le protéger des mauvaises bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...), des virus et autres particules. Notre corps produit continuellement du mucus pour lutter contre les germes et les éliminer.


Image d'illustration Pixabay

Lorsque l'on est malade, notre système immunitaire accélère et produit davantage de mucus pour éliminer les germes. Bien qu'il puisse sembler dégoûtant, le mucus est très utile.

Un défenseur bien gluant

Notre corps crée du mucus à partir d'un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses...) d'eau, de protéines et de sels. Sa texture collante emprisonne les mauvais micro-organismes et autres particules indésirables, comme la poussière ou les moisissures, afin qu'ils ne puissent pas pénétrer plus profondément dans notre organisme.

Certains composants du mucus empêchent les bactéries de se regrouper et de devenir plus dangereuses. D'autres éléments peuvent même tuer les envahisseurs qui tentent de nous rendre malades. Et bien que les scientifiques ne comprennent pas complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) comment, les protéines et les gènes à l'origine du mucus semblent travailler ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) pour le rendre plus épais et plus collant si nécessaire.


Le mucus est très utile pour lutter contre les indésirables.
Alphavector/Shutterstock

Une fois que les germes ou autres particules potentiellement nuisibles sont piégés et neutralisés, le corps se débarrasse d'eux en produisant une telle quantité de mucus que l'on doit se moucher, éternuer ou tousser pour les évacuer.

Lorsque l'on est malade, notre nez devient parfois rouge. Cela s'explique par le fait que le système immunitaire, en plus de produire du mucus, envoie des globules blancs supplémentaires à la source de l'infection. Lorsqu'ils se précipitent sur les lieux pour aider à combattre l'infection, les globules blancs supplémentaires dilatent les vaisseaux sanguins de la région, ce qui donne à notre nez un aspect rouge. Le fait de s'essuyer et de se moucher peut également le rendre rouge.

Ce mucus peut avoir un arc-en-ciel de couleurs répugnantes. Lorsque les globules blancs combattent une infection, ils libèrent des substances chimiques qui peuvent le rendre jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même...). Lorsqu'un plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de ces cellules est nécessaire pour combattre l'infection, le mucus peut même devenir vert. En général, après quelques jours, il redevient clair et la congestion ( La congestion est l'augmentation subite de la quantité de sang contenue dans les vaisseaux d'un...) nasale disparaît.

Le mucus ne se trouve pas seulement dans le nez et les poumons.

Nos yeux ont également une fine couche de mucus qui les protège des particules présentes dans l'air. Lorsque l'on tombe malade ou que l'on souffre d'une infection de l'oeil, le mucus oculaire peut agir de la même manière que dans notre nez, en attrapant et en tuant les germes. Il peut aussi parfois devenir épais et jaune. Dans ce cas, il vaut mieux appeler un médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en...) et ne pas se toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal,...) les yeux avec vos doigts au risque d'introduire plus de germes.

Notre estomac et nos intestins ont également un mucus protecteur.

Les animaux produisent aussi du mucus

Les humains ne sont pas les seuls animaux à utiliser du mucus. Par exemple, les chiens et les chats en ont aussi.


Certains poissons utilisent le mucus pour se protéger pendant leur sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la...).
Roberto Costa Pinto/WikiMedia Commons, CC BY-SA

Les poissons-perroquets, les labres et d'autres créatures marines produisent des cocons de mucus pour se protéger des prédateurs pendant la nuit.

Les caméléons utilisent le mucus collant au bout de leur langue pour attirer leurs proies. Les vers de terre en sécrètent pour se déplacer dans le sol.
Page générée en 0.476 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique