Un nouveau mécanisme contrôlant la progression du cancer ovarien
Publié par Adrien le 26/03/2018 à 03:25
Source: CNRS-INSB
Le cancer de l'ovaire a la plus grande prévalence parmi les cancers gynécologiques dans le monde avec 200 000 nouveaux cas et 150 000 décès par an. Le principal problème de cette pathologie est la détection tardive menant à la formation de métastases et à une chimiorésistance. Dans une étude publiée le 21 mars 2018 dans le journal Cell Research, les chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) de génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité...) humaine ont découvert un nouveau mécanisme de régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) de l'expression de la protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs chaîne(s) d'acides aminés liés entre eux par des liaisons peptidiques. En général, on...) Dicer, mécanisme impliqué dans la progression du cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la...) ovarien. Cette découverte pourrait permettre la mise en place d'une nouvelle piste thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.) ainsi que celle d'un marqueur pronostique.


Figure: Schéma du mécanisme de régulation de l'expression de Dicer par NF90. Quand NF90 (en bleu) lie la tige-boucle du Pri-miR-3173, cela favorise l'expression de la protéine Dicer et bloque la maturation du miR-3173 menant à une faible prolifération cellulaire et peu de métastases. Lorsque la quantité de NF90 est diminuée, le complexe du Microprocessor composé de Dgcr8 et Drosha (en rouge) se fixe sur la tige-boucle du Pri-miR-3173 diminuant le niveau de Dicer et augmentant la quantité du miR-3173. Le miR-3173 cible l'ARNm de NF90 établissant ainsi une boucle amplificatrice de rétrocontrôle. Cela conduit à une augmentation de la prolifération cellulaire et du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de métastase.
© Jérome Barbier et Rosemary Kiernan

Les micro-ARN (miARN) sont de petits ARN non-codants d'une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) de 18 à 22 nucléotides permettant de réguler finement le niveau des ARN messagers (ARNm). La protéine Dicer est une enzyme-clé dans la biogenèse de ces miARN. Une diminution de son expression est souvent associée à un cancer agressif et invasif ainsi qu'à un faible taux de survie, notamment dans le cancer de l'ovaire. Cependant, la régulation de l'expression de Dicer est mal comprise.

Les chercheurs ont montré que la protéine NF90, qui est capable de lier l'ARN double brin, facilite l'expression de Dicer en bloquant la maturation d'un miARN, miR-3173, situé dans le premier intron de l'ARN pré-messager de DICER. Ils ont également déterminé que, de façon surprenante, le miR-3173 ciblait l'ARN messager de NF90 établissant ainsi une boucle amplificatrice de rétroaction qui contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) l'expression de Dicer.

Les résultats indiquent dans plusieurs lignées cellulaires de cancer ovarien que la surexpression de NF90 diminue la prolifération et l'invasion tumorale. De plus, les chercheurs ont observé, in vivo, que cette surexpression diminue grandement la taille de la tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) ovarienne ainsi que le nombre de métastases. A l'opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés lorsqu'ils sont insérés au même niveau, l'un en...), la surexpression du miR-3173 augmente la prolifération des cellules cancéreuses et le nombre de métastases dépendamment du niveau de NF90 et de Dicer.

Enfin, l'analyse des échantillons de tumeur ovarienne a démontré qu'une faible expression de NF90 ainsi qu'un haut niveau du miR-3173 étaient associés à une plus grande agressivité (L'agressivité est une modalité du comportement des êtres vivants et particulièrement de l'être humain, qui se reconnait à des actions où la violence est dominante.) tumorale (grade tumoral plus important) et à un faible taux de survie dans une cohorte de femmes atteintes d'un cancer ovarien.

Ces découvertes suggèrent qu'en facilitant l'expression de Dicer, NF90 pourrait agir comme un suppresseur de carcinome ovarien et permettent la création d'une nouvelle piste thérapeutique mimant l'effet de NF90.
Page générée en 0.267 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique