Un nouvel éclairage sur les conflits armés du Néolithique moyen
Publié par Adrien le 04/01/2016 à 00:00
Source: CNRS-INEE
Une partie des peuples européens du Néolithique moyen avaient pour habitude de déposer leurs morts dans des fosses de plan circulaire. Une structure de ce type découverte en 2012 par une équipe d'archéologues français sur la commune de Bergheim, dans le Haut-Rhin, atteste pour la première fois un lien entre guerre et dépôts des corps en fosse circulaire durant cette période de la préhistoire. Creusée il y a près de 6000 ans, la fosse en question renfermait huit corps humains ainsi que sept portions de membres supérieurs gauches amputés au niveau du bras. Cette découverte inédite vient de faire l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les...) d'un article détaillé dans la revue Antiquity.


(a) Vue générale de la fosse. (b) Plan des corps complets ou presque complets
© Fanny Chenal, Bertrand Perrin, Hélène Barrand-Emam et Bruno Boulestin / Antiquity Publications Ltd, 2015

En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...) occidentale et centrale, de la vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme allongée et façonnée dans le relief par un cours d'eau (vallée fluviale) ou un glacier (vallée...) du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton du Valais, dans les Alpes uranaises. ...) jusqu'à la Slovaquie, de très nombreuses fosses de plan circulaire renfermant un ou plusieurs corps ont été mises au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....) par les archéologues au cours des dernières décennies. Elles appartiennent à la période qui va de 4500 avant J.-C. à 3500 avant J.-C., qui correspond, en France, au Néolithique moyen. Une découverte réalisée en 2012 sur la commune alsacienne de Bergheim par une équipe réunissant des chercheurs de la société ANTEA-Archéologie et des unités de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) Archéologie et Histoire Ancienne: Méditerranée - Europe (ARCHIMEDE - CNRS/ Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) de Strasbourg/ Université de haute-Alsace /Inrap) et De la Préhistoire à l'Actuel: Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :), Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) et Anthropologie (PACEA -CNRS / Université de Bordeaux), atteste pour la première fois un lien entre violence et dépôts humains en fosse au Néolithique moyen.

Parmi la soixantaine de fosses circulaires datant de cette période découvertes sur le site de Bergheim, l'une d'elle renfermait un contenu encore jamais observé. Au fond de celle-ci se trouvaient sept portions de membres supérieurs gauches amputés au niveau du bras. Juste au-dessus de ces membres amputés, les archéologues ont par ailleurs mis au jour huit corps empilés de façon anarchique comme s'ils avaient été jetés dans la fosse sans autre ménagement. Six des membres amputés appartiennent à des sujets adultes ou de taille adulte, le septième étant celui d'un adolescent de douze à seize ans. Les corps sont ceux de deux hommes et deux femmes adultes et de quatre enfants. Le bras gauche de l'un des deux hommes a également été amputé. "Outre les traces de coups tranchants liées aux amputations, les sept membres supérieurs qui ont été découverts portent des marques de découpe. L'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) amputé présente quant à lui plusieurs traces de coups violents au niveau de la tête qui correspondent vraisemblablement à sa mise à mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les...)", précise Bruno Boulestin anthropologue au sein de l'unité PACEA et co-auteur de l'étude.


Marques de découpe sur un humérus dans la fosse
© Fanny Chenal, Bertrand Perrin, Hélène Barrand-Emam et Bruno Boulestin / Antiquity Publications Ltd, 2015

Bien que de nombreuses zones d'ombre (Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement partiellement opaque) entre une source de lumière et la surface sur laquelle se réfléchit cette lumière. Elle se...) entourent encore les circonstances de la mort de ces êtres humains, plusieurs indices suggèrent une forme de violence guerrière entre groupes rivaux. Les décès simultanés de nombreux individus, les traces probables de mise à mort sur l'un d'eux et les amputations traumatiques accréditent fortement cette hypothèse. La présence de membres amputés pourrait pour sa part correspondre à autant de trophées pris à l'ennemi. "Le fait d'avoir retrouvé des enfants dans la fosse ne va pas dans le sens de pratiques violentes au sein d'un même groupe car tuer les jeunes de sa propre communauté c'est mettre en péril l'avenir de celle-ci ", assure Bruno Boulestin. Pour confirmer un tel scénario et cerner ce phénomène dans sa globalité, les archéologues vont devoir mettre la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné à saisir et manipuler des...) sur d'autres fosses de ce type à proximité de la zone de fouille mais aussi dans d'autres régions d'Europe occidentale et centrale. Un travail de fourmi auxquels s'attellent déjà les chercheurs.

Sur le même thême

Page générée en 0.292 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique