Nutri-Score: quel impact sur les tailles de portions sélectionnées ?
Publié par Isabelle le 19/09/2018 à 12:00
Source: INRA

© Nutrinet
Une étude publiée dans Nutrients par l'Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN) (Inserm / Inra / Cnam / Université Paris 13) montre que le logo d'information nutritionnelle proposé par un consortium de six industries agro-alimentaires (Evolved Nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La nutrition est également une science...) Label) n'a qu'un effet très limité voire défavorable chez les consommateurs sur les tailles de portions sélectionnées pour des aliments considérés comme moins favorables à la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). Le Nutri-Score et, dans une moindre mesure, les feux tricolores multiples, en revanche conduisent à une diminution significative des tailles de portion sélectionnées.

La France a adopté en octobre 2017 le Nutri-Score comme système d'information nutritionnelle officiel destiné à être apposé sur la face avant des emballages des aliments, dans le but d'aider les consommateurs à identifier de façon simple et rapide la qualité nutritionnelle des produits et orienter leurs achats vers choix plus favorables à la santé. En août 2017, la Belgique a également fait le choix du Nutri-Score. Compte-tenu qu'il ne peut être rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des...) obligatoire étant donné l'existence du règlement européen INCO (INformation des COnsommateurs), son application repose sur le volontariat des entreprises. A ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) plus de 70 entreprises se sont engagées auprès de Santé Publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part, des...) France à apposer le Nutri-Score, sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble),...) de leurs produits, dans les deux ans à venir. En 2017, un consortium de six industries agro-alimentaires (Coca-Cola, PepsiCo, Nestlé, Mars, Unilever et Mondelez) refusant d'appliquer le Nutri-Score ont proposé d'implémenter un nouveau logo, l'Evolved Nutrition Label (ENL), qu'ils ont eux-mêmes mis au point (Graphie) et dont le format est inspiré de celui des feux tricolores multiples (MTL pour Multiple Traffic Lights) mis en place depuis de longues années au Royaume-Uni (en mars 2017, Mars s'est retiré du Consortium).

Les MTL et l'ENL sont des logos fournissant une information chiffrée par nutriment, indiquant les teneurs en énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) (calories), lipides, acides gras saturés, sucres et sel, pour une portion de produit. Des couleurs sont également associées aux teneurs en nutriments: rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) pour les teneurs élevées, orange pour les teneurs intermédiaires et vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande...) pour les faibles teneurs. Mais alors que pour les MTL, le seuil orange/rouge est basé sur la composition du produit au 100 g, pour l'ENL, le seuil est basé sur la composition nutritionnelle d'une portion de produit lorsque la taille de portion est considérée 'petite' (<60 g). Ainsi, d'un point de vue pratique, l'étiquetage ENL peut apparaitre plus favorable pour certains produits de moins bonne qualité nutritionnelle en se traduisant par une expression de couleur orange, et non rouge comme sur les MTL originaux.

Concernant le Nutri-Score, ce logo prenant la forme d'une étiquette de cinq pastilles de couleurs associées à des lettes (du vert/A pour les produits de meilleure qualité nutritionnelle au rouge/E pour les produits de moins bonne qualité nutritionnelle) se base sur la composition nutritionnelle de 100 g de produit.

Un exemple de l'étiquetage d'une même pâte à tartiner sucrée avec le Nutri-Score, les MTL et l'ENL est présenté ci-dessous:


Etiquettages Nutri-Score, MTL et ENL. © Nutrinet

Un des arguments avancés par les industriels promouvant l'ENL est que l'attribution des couleurs calculée sur la taille d'une portion permettrait aux consommateurs de mieux prendre en compte les apports nutritionnels relatifs à leur consommation réelle du produit et donc d'avoir un meilleur impact sur leurs consommations.

Cependant, la validation de cette hypothèse et l'effet des trois logos sur la taille des portions sélectionnées par les consommateurs restent inconnus. L'objectif de cette nouvelle étude publiée dans Nutrients était donc d'évaluer comparativement l'effet de l'ENL, des MTL et du Nutri-Score sur la sélection des tailles de portions, pour des aliments considérés comme moins favorables à la santé, en comparaison à l'absence de logo.

Les participants à la cohorte NutriNet-Santé ont reçu un questionnaire (Les questionnaires sont un des outils de recherche pour les sciences humaines et sociales, en particulier la psychologie, la sociologie, le marketing...) spécifique sur internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...) permettant de tester l'impact de ces trois logos sur la sélection des tailles de portions pour trois catégories de produits dont la composition nutritionnelle est considérés comme moins favorable à la santé (en termes de teneurs en gras, sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au...), sel, densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour...) énergétique): des biscuits sucrés, des fromages et des produits tartinables (pâte à tartiner, confiture, miel). Pour chacune de ces trois catégories, chaque participant était invité à voir les images de quatre produits où chaque situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il...) d'étiquetage était représentée (les trois logos – Nutri-Score, MTL et ENL – et l'absence de logo). Pour chaque produit, le sujet était ensuite invité à sélectionner une taille de portions, parmi quatre photos standardisées avec une taille de portion croissante, ainsi que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de portions qu'il consommerait lors d'une occasion réelle de consommation. La taille moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques...) de portion sélectionnée par les participants était calculée et comparée entre les différentes situations d'étiquetage, pour chaque catégorie de produits et pour les trois catégories combinées.

Les résultats montrent que pour toutes catégories confondues, le Nutri-Score, et dans une moindre mesure les MTL incitent les individus à choisir des portions significativement plus petites qu'en l'absence de logo: comparé à l'absence de logo, le Nutri-Score conduisait à la sélection d'une portion significativement plus faible (OR=0,76, soit 24 % de chances de choisir une portion plus petite par rapport à une situation sans logo, p<0.0001), suivi des MTL (OR=0,83, soit 17 % de chances de choisir une portion plus petite par rapport à une situation sans logo, p <0.0001). Cet effet du Nutri-Score et des MTL était observé quelle que soit la catégorie testée. En revanche, la taille de portions sélectionnées toute catégories confondues dans le cas de l'ENL (OR=0,99, p=0,2) n'était pas significativement différente du contrôle sans logo, et s'il conduisait à une portion plus faible pour les fromages (OR=0,84, p<0.0001) avec une ampleur d'effet inférieure au Nutri-Score et aux MTL, il était associé à une augmentation significative de la taille de portion pour les pâtes à tartiner (OR=1,19 soit 19 % de chances de choisir une portion plus grande par rapport à une situation sans logo, p <0.0001) et aucun effet significatif pour les biscuits.

Ces résultats suggèrent que le Nutri-Score, et dans une moindre mesure les MTL permettent de diminuer les tailles de portions sélectionnées pour les produits considérés comme moins favorables à la santé, en permettant aux consommateurs de mieux identifier la qualité nutritionnelle globale du produit. Au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le...), l'ENL semble avoir un impact limité voire défavorable sur les tailles de portions sélectionnées par les individus pour les catégories testées. Le mode de calcul de l'ENL se traduisant par un logo plus favorable pour les produits de moins bonne qualité nutritionnelle consommés en petite portion (avec des pastilles oranges plutôt que rouges), il pourrait conduire à une augmentation des tailles de portions pour des aliments dont il est conseillé plutôt une consommation en petite quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur...), en entraînant chez le consommateur une confusion sur la qualité nutritionnelle réelle du produit.

Référence publication:
Egnell M, Kesse-Guyot E, Galan P, Touvier M, Rayner M, Jewell J, Breda J, Hercberg S, Julia C, Impact of Front-of-Pack Nutrition Labels on Portion Size Selection: An Experimental Study in a French Cohort Nutrients 2018, 10, 1268; doi:10.3390/nu10091268 http://www.mdpi.com/2072-6643/10/9/1268/pdf


Contact(s) scientifique(s):

- Dr Chantal JULIA, MCU-PH, Equipe de Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) en Epidémiologie Nutritionnelle, U1153 Inserm/Inra/Cnam/Université Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...) 13, Hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être...) Avicenne )

- Manon EGNELL, (Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle, U1153 Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13, Hôpital Avicenne )

- Pr Serge HERCBERG, PU-PH, Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle, U1153 Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13, Hôpital Avicenne )
Page générée en 0.593 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique