Ondes gravitationnelles: fin de la prise de données O2
Publié par Adrien le 31/08/2017 à 00:00
Source: CNRS-IN2P3
La prise de données LIGO-Virgo annoncée le 1er août vient de se terminer et promet des résultats intéressants.


Le cycle utile de l'interféromètre pendant O2: les données scientifiques ont été collectées pendant plus de 80% du temps sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) du run.

Cette prise de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), appelée "Run O2", avait démarré le 30 novembre 2016 avec les détecteurs de LIGO (LIGO (pour Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory) est un projet d'interféromètre américain, destiné à détecter les ondes gravitationnelles.). Après une période de mise au point (Graphie) le détecteur (Un détecteur est un dispositif technique (instrument, substance, matière) qui change d'état en présence de l'élément ou de la situation pour lequel il a été spécifiquement conçu.) Virgo les a rejoints le 1er août 2017. Des candidats d'ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de...) gravitationnelles ont été identifiés dans les données de LIGO et de Virgo. Ils ont été partagés avec les astronomes des détecteurs partenaires, par exemple des télescopes optiques. Certains événements à l'origine d'ondes gravitationnelles pourraient en effet avoir une contrepartie optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) ou électromagnétique et pourraient donc être observés par ces télescopes. Le détecteur Virgo est très important dans cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) car il permet de bien mieux localiser la source et ainsi de guider les recherches des télescopes.

Les équipes de la collaboration LIGO-Virgo analysent les données collectées afin de présenter prochainement les résultats obtenus à la communauté scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...) et au grand public.
Page générée en 0.162 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique