Un ordinateur au petaflop pour la fin de l'année ?

Publié par Adrien le 06/07/2007 à 00:00
Source: BE Etats-Unis numéro 84 (29/06/2007) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT
Illustration: IBM
IBM a annoncé, lors du colloque International Supercomputing en Allemagne, être sur le point de mettre en service sa machine qui atteindra le petaflop, l'IBM Blue Gene/P. Le Blue Gene/P devrait être installé sur commande du Department of Energy dans une première configuration de départ au sein du Argonne National Laboratory d'ici à la fin 2007 (des installations en RFA, au Max Planck (Max Planck (né Max Karl Ernst Ludwig Planck le 23 avril 1858 à Kiel, Allemagne...) Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) et au Forschungszentrum Jülich de la Helmholtz Gesellschaft, en Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de...), Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) and Technology Facilities Council - Cheshire, England, et aux Etats-Unis, Stony Brook University, Brookhaven National Laboratory, sont également annoncées).


Le supercalculateur BlueGene d'IBM dans sa version définitive

Cette évolution de Blue Gene/L (la machine installée au Lawrence Livermore National Laboratory et qui a atteint 280 teraflops en octobre 2005) repose sur des composants qui comprennent chacun quatre processeurs PowerPC (Le PowerPC est une architecture de microprocesseurs développée conjointement par Apple, IBM et...) 450 à 850 MHz (là où Blue Gene/L repose sur des PowerPC 440 à 700MHz).

L'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) d'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) reste celle de Blue Gene, avec un assemblage de racks qui comprennent chacun 1024 composants. Le Blue Gene/p est annoncé avec 72 racks (contre 64 au Blue Gene/L de Livermore), soit 294 912 processeurs PowerPC. Avec la croissance du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de racks et le passage à 850 MHz la consommation électrique et la dissipation de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...) devraient être à la hausse, mais IBM annonce avoir limité cette hausse à 20%. Ensuite 216 racks rassemblant 884 736 processeurs sont envisagés ! La machine devrait alors atteindre 3 petaflops, près de dix fois le record actuel.

En parallèle, IBM travaille toujours sur la machine Roadrunner (dotée de 16 384 processeurs Cell dans une architecture de type blade) pour laquelle la National Nuclear Security Administration du Department of Energy lui a passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...) une commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un...) de 110 millions de dollars, un système d'une puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) attendue de 1,6 à 1,7 petaflops courant 2008... Enfin, IBM travaille également à de nouveaux processeurs avec des connexions en 3D, qui devraient ultérieurement permettre d'aller encore bien au-delà.

Les autres constructeurs ne baissent pour autant pas les bras. Ainsi Sun (Sun Microsystems (NASDAQ : SUNW) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de...) annonce sa machine Constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte...) (à base de processeurs AMD Opteron) à 1,08 petaflops d'ici novembre, si les processeurs sont livrés à temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) par AMD, donc juste à temps (Le juste-à-temps (JAT), de l'anglais just–in–time (JIT), peut désigner :) pour l'établissement du prochain classement Top500 des 500 plus puissantes machines au monde (Le mot monde peut désigner :). De même les japonais regroupés dans le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) Keisoku sous pilotage du Riken visent 10 petaflops en 2012.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.286 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique