Le paradoxe des hivers froids avec des records mondiaux de chaleur

Publié par Redbran le 14/05/2024 à 08:00
Source: npj Climate and Atmospheric Science
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Le mois de février 2024 est désormais reconnu comme le plus chaud jamais enregistré sur la planète. Ce record global contraste avec les températures extrêmement froides observées en Amérique du Nord, en Asie et dans certaines parties de l'Europe.


Cette situation illustre le phénomène climatique paradoxal nommé WACC (Warm Arctic-Cold Continent), qui désigne le réchauffement rapide de l'Arctique entraînant des vagues de froid intense sur certaines régions de moyenne latitude.

Une équipe dirigée par le Professeur Jin-Ho Yoon et incluant l'étudiant en doctorat Yungi Hong, de l'École des sciences de la Terre et de l'ingénierie environnementale à l'Institut des sciences et technologies de Gwangju, a récemment analysé l'évolution de ces phénomènes extrêmes. Leurs travaux, basés sur des simulations de données climatiques fournies par le projet Community Earth System Model Large Ensemble, ont été publiés dans la revue npj Climate and Atmospheric Science.

Les résultats montrent que, malgré le réchauffement global, les événements WACC se sont intensifiés jusqu'aux années 2020. Cependant, le Professeur Yoon souligne que ces phénomènes connaîtront une diminution significative après les années 2030. Cette baisse ne signifiera pas une réduction des événements climatiques extrêmes, mais plutôt une augmentation de la fréquence et de la sévérité des hivers doux, bien que les vagues de froid deviennent moins fréquentes mais potentiellement plus graves.


Des chercheurs de GIST prédisent une forte diminution des événements WACC après les années 2030, menant à des événements météorologiques extrêmes dans les décennies à venir.
Crédit: Jin-Ho Yoon de GIST

Ces découvertes nécessitent une mise à jour des modèles climatiques pour améliorer la précision des prévisions. Elles mettent également en lumière les défis rencontrés par les communautés mondiales, particulièrement celles touchées historiquement par les événements WACC. Comme le note M. Hong, comprendre et agir face à ces changements détermine notre future adaptation au climat hivernal.
Page générée en 0.321 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise