Pathologies et interactions sociales: se regrouper pour mieux lutter
Publié par Adrien le 04/09/2018 à 00:00
Source: CNRS
Et si les comportements sociaux pouvaient influencer la progression des maladies, même non contagieuses ? C'est ce qu'ont mis en évidence des équipes françaises du CNRS (1), avec le soutien de l'IRD, de l'Université Paris-Sud, du CEA et de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) de Montpellier, ainsi que de collègues espagnols et australiens. En utilisant un modèle de cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle...) intestinal chez la mouche (Mouche est un nom vernaculaire ambigu en français. Le terme mouche (/muʃ/) provient du mot italien musca, qui désigne de nos jours principalement un...), leurs travaux montrent qu'outre l'impact négatif de l'isolement social sur la progression de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.), la composition du groupe dans lequel l'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) évolue joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à mastiquer.) également un rôle. Cette étude est publiée le 3 septembre 2018 dans la revue Nature Communications.


Tube digestif de mouche Drosophila melanogaster présentant des cellules tumorales (marquées en vert par la green fluorescent protein, GFP). Une tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) dense (à gauche) est située dans la portion antérieure de l'intestin (L'intestin est la partie du système digestif qui s'étend de la sortie de l'estomac à l'anus. Chez les humains et la plupart des mammifères, il est divisé en...) moyen (midgut).
© Andreu Casali

Chez bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'animaux, humains compris, les comportements sociaux à l'intérieur d'un groupe peuvent avoir un rôle capital dans la survie des individus. L'impact des échanges interindividuels sur la propagation des maladies transmissibles est bien reconnu mais qu'en est-il du lien entre interactions sociales et progression de maladies non-transmissibles comme le cancer ? Les chercheurs ont abordé cette question en utilisant comme modèle biologique la mouche du vinaigre (Le vinaigre est un liquide acide (pH généralement compris entre 2 et 3), obtenu grâce à l'oxydation de l'éthanol dans le vin, le cidre, la bière et autres...) Drosophila melanogaster, dont il est facile de contrôler l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement...) social et chez qui l'induction expérimentale ( En art, il s'agit d'approches de création basées sur une remise en question des dogmes dominants tant sur le plan formel, esthétique, que sur le plan culturel et politique. En science, il s'agit d'approches de recherche basées sur...) d'une pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance (πάθος pathos), et désigne dans une...) (ici un cancer intestinal) est aisée. Ils ont ainsi cherché à comprendre si l'environnement social vécu par l'individu malade affecte la vitesse (On distingue :) de progression de sa tumeur, mais aussi si l'individu est capable de choisir l'environnement social qui minimise la progression de sa maladie.

Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu...), ils ont observé qu'une mouche malade maintenue en isolement social voit sa maladie progresser plus rapidement que si elle interagit avec d'autres mouches. De façon plus surprenante la structure même du groupe peut influencer la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) de la progression tumorale. Lorsqu'une mouche malade est en compagnie de mouches saines, la progression de sa tumeur est plus rapide que si elle interagit avec d'autres individus malades. Des analyses fines des interactions entre les individus, suivies par vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support...), suggèrent que la mouche malade, en présence d'individus sains, reste dans une forme d'isolement social.

De façon intéressante, lorsque le choix est donné à une mouche malade de rejoindre un groupe malade ou un groupe sain, celle-ci va préférer la compagnie des mouches malades ? du moins dans les stades précoces de sa maladie. Car lorsque la tumeur est déjà avancée, cette préférence ne s'exprime plus. Le comportement des mouches saines est quant à lui différent: tandis qu'elles ne font aucune distinction lorsque la maladie est à son début, elles vont en revanche éviter les mouches malades dans des stades plus avancés et rejoindre le groupe d'individus sains. Les raisons précises de cet évitement sont encore mal comprises et en cours d'étude. Il pourrait s'agir d'une réponse non spécifique liée aux risques que représentent les pathologies en général, tels que la contagion (La contagion est le fait de transmettre une maladie de façon directe ou indirecte.), la baisse des capacités reproductives ou la vulnérabilité (En gestion des risques, la vulnérabilité d'une organisation ou d'une zone géographique est le point faible de cette organisation pouvant être défini par :) vis-à-vis des prédateurs.

Ces travaux, qui à ce stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un...) ne permettent aucune transposition à l'humain, suggèrent que l'environnement social joue un rôle important, voire majeur, dans la progression d'une pathologie comme le cancer.

Notes:

(1) Laboratoires impliqués: Evolution, génomes, comportement et écologie (CNRS/IRD/Université Paris-Sud), Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de...) intégrative de la cellule (CNRS/Université Paris-Sud/CEA) et Maladies infectieuses et vecteurs: écologie, génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.), évolution et contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) (CNRS/IRD/Université de Montpellier).
Page générée en 0.492 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique